Le forum Monster Hunter Index du Forum
 
 
 
Le forum Monster Hunter Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Fic] La Mère des Monstres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum Monster Hunter Index du Forum -> Monster Hunter Freedom Unite -> Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:51 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre 1 : Les voix




-Où je suis ?
Il fait froid et il fait complètement noir.
-Encore ce rêve... ai-je pensé a voix haute
Ce rêve je le fais à chaque fois que je m'endors. C'est toujours pareil : le noir complet et ce froid. Sauf que cette fois un bourdonnement se fit entendre, d'abord lointain puis il se fit de plus en plus fort. Je commençai a distinguer des voix parmi le bourdonnement qui se firent de plus en plus clair
-Viens, viens a moi... disaient les voix.
-Comment ? ai-je demandé
Au-dessus de moi une lumière apparut d'abord faible puis la lumière est devenu de plus en plus forte jusqu'à illuminer la pièce. Le noir ayant disparu, je peux enfin voir ce qui se trouve autour de moi. Tout ce que j'y ai vu c'est un cadre ; un immense cadre comme dans les sales de cinéma et à l'intérieur les images bougeaient. Ça représentait un jeune homme en noir appuyant sa main sur un obélisque, l'obélisque se mit a luire faiblement puis l'homme disparut tout simplement.
-Viens à moi... redit cette voix mystérieuse .
-Comment ?! ai-je répété .
La pièce s'assombrit une nouvelle fois, la voix se tut et...


-Nogait, réveille-toi !
La voix de ma mère me tira de ce rêve étrange
-Mmmmh j'arrive... deux secondes.
-Dépêche-toi si tu ne veux pas être en retard !
-Ouais ouais, je me lève, je me lève...
Au bout de longues minutes à somnoler dans mon lit, je me suis décidé à me lever et descendre prendre mon petit déjeuner. Je m'appelle Nogait Di Angelo. J'ai 17 ans. je vis une vie normale.Plus pour longtemps...

Après avoir pris mon petit déjeuner, je me suis mis en route pour mon lycée.
Aujourd'hui je n'ai qu'une heure de cours, durant cette heure je n'ai absolument rien écouté (comme d'habitude): je n'arrêtais pas de penser à mon rêve. Une fois la fin du cours, j'ai dis au revoir à mes amis et j'ai repris le chemin de la maison tout en faisant un détour par le parc.
Je marchais sur le chemin quand tout à coup des voix se mirent a chuchoter dans mon oreille.
-Viens, viens à moi...
Je me suis arrêté net,ces voix étaient celles de mon rêve. Je me pinçais le bras et...
-Aïe !
Me pincer m'avait fait mal. Je ne dormais pas. J'étais réveillé. Mais alors d'où cette voix venait-elle ?
-Viens ...
La voix s'éloigna en direction du centre du parc. Je décidais de la suivre. Je voulais vraiment savoir d'où venait cette fameuse voix.
-Qu'est-ce que...
Je n'ai pas terminé ma phrase tellement j'étais abasourdi parce que je voyais. Devant moi, planté dans le sol se trouve le même obélisque que j'avais vu das mon rêve. Et ces voix venaient bien sur de cette obélisque. Je me suis approché en regardant autour de moi pour voir si l'homme en noir était la, mais rien.J'étais seul. Je me suis approché.

Arrivé devant l'obélisque je le regardais de plus près. Des inscriptions étaient gravé dans la roche mais impossible d'y déchiffrer.J'ai poser ma main dessus et l'obélisque c'est mit a briller pareille que dans mon rêve j'ai regardé mes vêtement.
-Eh merde !
J'étais habillé en noir !Comment j'avais fait pour pas m'en rendre compte en approchant de ce foutu obélisque ? J'ai enlevé ma main et je suis parti en courant de peur de disparaître comme dans mon rêve, mais le mal était fait : je me sentis comme si j'étais très fatigué j'ai ralentit ma course tellement j'étais épuisé, j'ai finis par tomber à genoux et puis...plus rien : j'avais perdu connaissance.


Fin chapitre 1
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:51 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:51 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

chapitre 2 : gros poulet et nouvelle rencontre


Je me suis mis à bailler. Tout en gardant les yeux fermés, je cherchai avec ma main mon oreiller pour me rendormir. Sauf qu'il y avait un truc qui collait pas. Je me souvenais pas m'être endormi dans mon lit, et le plus bizarre, c'est que avec ma main, tout ce que je touchais c'était de l'herbe. J'ouvris un œil très vite suivit de l'autre. Déjà, j'étais pas dans ma chambre ca c'est sur.J'étais même pas dans une chambre. Apparemment je suis dans une forêt, je me suis remémoré mes derniers souvenir et je me suis rappelé que j'avais du perdre connaissance dans le parc, mais pourquoi je me suis réveillé dans une forêt ?

je me suis mit debout et j'ai marché dans une direction au hasard en espérant trouver le parc et le chemin de ma maison.
La forêt n'était pas très dense, je prié pour ne pas rencontrer de sanglier ou un truc du genre.

Après une heure de marche sans rien voir d'autre que des arbres, je me suis inquièté, ou plutôt je flippé à mort!
-Mais je suis où bordel !
Au loin, j'entendis une de l'eau qui coulait, comme une rivière rivière. Je mourais de soif du coup je me suis dirigé vers le bruit de l'eau.
Après de longue minutes de marche toujours pas de trace de rivière.
-Mais elle est où cette rivière bon sang !

Ça fait plus de de 30 minutes que je marchais dans la direction du bruit. Soudain, mon pied buta contre une surface un peu molle, je baissai les yeux et là, je me retins de hurler. Je venais de poser le pied sur une ruche d'abeille sauf que celle-là était plus qu'énorme !J'avais déjà vu des ruches mais de cette taille la jamais !
J'ai soulevé mon pied tout doucement pour ne pas casser la ruche pour éviter que les abeille m'attaque et me piquent de partout.
Mais manque de bol un cri a déchiré le silence de la forêt. Ce n'était pas humain c'est sûr, je n'ai d’ailleurs pas reconnus de quel animal ça pouvait venir , mais je n'avais pas le temps de m'occupé de ça maintenant car le cri m'avais surpris et j'ai reposé mon pied sur la ruche. Beaucoup trop fort. Une partie de la ruche c'est enfoncé sous mon poids.
Là, une abeille a pointé le bout de son nez par une des entrées de la ruche, je n'en croyais pas mes yeux ; cette abeille faisait la taille de mon avant bras et son dard...! Même pas envie de le décrire.D'autre abeilles sont sortit de la ruche.
-Aïe... je suis mal là.
Les abeilles se contentaient de me regarder sans bouger. Je tournais la tête et la j'ai remarqué la rivière qui se trouvais derrière quelques arbre.Elle était pas très loin.
-Bon allez : 1, 2, 3 !!!
Je me suis mis à courir vite, très vite, je n'avais jamais couru aussi vite auparavant. Les abeilles me suivaient en pointant leurs dard vers moi. Heureusement, j'ai pu atteindre la rivière avant elles. J'ai plongé tête la première dans l'eau.J 'ai attendu dans l'eau jusqu'à ce qu'elles abandonnent.Elles firent demi-tour après une minute ou deux.
Je suis sorti de l'eau en rigolant d'un rire nerveux content d'être toujours en vie.

Je n'ai pas eu le temps de me réjouir bien longtemps, car lorsque j'ai regardé devant moi, il y avait un gros... truc rose... "L'animal" avait la forme d'un poulet, il se tenait sur ses deux pattes arrière, couvertes d'écailles roses et qui se terminaient par des serres. Il possédait aussi deux ailes de chauve-souris et sa tête...J'ai eu du mal a ne pas rire il avait une drôle de tête enfin ça c'était avant que je remarque la taille du bec de ce truc !Ce bec pourrait me briser les os sans problème. Il avait aussi deux énorme oreilles. Enfin, si on peut appeler ça des oreilles.

Le monstre me fonça dessus avec une démarche certes ridicule mais rapide. Très rapide. J'ai foncé vers la rivière pour replonger dedans mais le monstre plus rapide arriva avant moi. Il essaya de me donner un coup de bec. je roula par-dessous son ventre et je commença à courir quand quelque chose de dur me frappa au dos avec une telle force qu'elle m'envoya valser de l'autre côté de la rivière.
J'ai regardé le monstre de profil et j'ai remarqué sa queue
-Ah c'est ça qui m'a frappé.
J'avais tellement mal que je pouvais plus bouger.
Le monstre marchait lentement vers moi, une fois au-dessus de moi il me regarda quelques seconde, puis il leva la tête pour préparer un coup de bec. Il frappa, mais au dernier moment, il s'arrêta net. Il fit un drôle de mouvement avec ses yeux. Je finis par comprendre qu'il regardait un truc planté dans la partie inférieure de son bec. Ça ressemblait à une balle dont le bout clignotait avec un bip sonore.

Le monstre recula tout en essayant de se débarrasser de cet objet gênant mais sa morphologie ne l'aidé pas du tout. Tout à coup l'objet coincé sur sa partie inférieur de son bec explosa avec violance.
La force de l'explosion fit voler en éclats la partie inférieur du bec du monstre. Des cris retentirent, venant de derrière moi. Je me suis retourné et là, je n'arrivais toujours pas à savoir ce qui était le plus bizarre : qu'un monstre rose géant m'attaque ou que deux gars sortent de la forêt en armure médiévale et qui tenait une arme tout aussi moyenâgeuse.
Le premier homme était armé d'une lance qu'il planta dans le ventre du monstre. Ce dernier cria mais encore sous le choc de la disparition d'une partie de son bec, il ne bougea pas.
L'homme à la lance se mit sur le côté de sa lance et la tint fermement planté dans le ventre du monstre lorsque que le deuxième homme arriva en courant avec un marteau. Je compris ce qu'il allait faire et tout ce que j'ai pensé c'est :
-Aïe, tu va avoir mal gros poulet!
En effet l'homme au marteau asséna un coup puissant sur le manche de la lance, avec une telle violence que la lance traversa totalement le monstre et alla se planter dans le sol de l'autre côté de la rivière emportant au passage les poumon et le cœur du monstre.
Pourtant ce dernier bougeait encore. Une troisième personne approcha et colla son arme sur la tête du monstre, cette arme ressemblait a une arbalète mais je ne voyais pas de carreaux sur l'arme. Il appuya sur la détente trois fois et le monstre rendit son dernier soupir.
-Merci, Hitman, tu as explosé ma lance avec ton coup de marteau ! s'exclama l'homme à la lance.
-Je sais, répondit celui qui devait être Hitman, avec un ton plutôt satisfait.
-Tu as intérêt à me la rembourser !
-Hein? Je vois pas où est le problème ! Tu voulais passer à l'arc, non ?
-C'est pas la question !
-Tss... tiens, prends ce marteau et vends-le. Hitman lança son marteau sur son compagnon qui ne s'y attendait pas, Il tomba sous le poids de l'arme.
-Ouch... Alors là, tu...
-Oh, ça suffit les gamins !
C'était la troisième personne qui venait de parler sauf que c'était une douce voix de femme. Elle retira son heaume et me regarda.
-Ça va ? me demanda-t-elle.
J'ai répondu un truc futé du genre
-Euuh... ouais.
-Tu t'appelles comment ? me demanda l'homme à la lance. Moi, c'est Mmimou
-Nogait ... Nogait Di Angelos
Et sur ce je me suis évanoui

Chapitre 2
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:51 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre3: Prophétie




Où suis-je? me suis-je demandé. La réponse m'est venue naturellement. J'étais encore dans ce fameux rêve, sauf que cette fois l'ambiance de la pièce était complètement différente. Il ne faisait plus froid, au contraire, il faisait bon. Pas très chaud, mais bon. Et je voyais parfaitement la pièce. C'était une sorte de caverne éclairée par des torches. Devant moi, il y avait deux tunnels et un autre derrière moi. Je sortis une pièce de ma poche. J'allais la lancer en l'air pour savoir lequel des deux tunnels devant moi j'allais prendre, quand je ressentis une drôle de sensation, comme une pression sur mon épaule droite. Puis des voix chuchotèrent à mon oreille.
-Viens, viens à moi
-Tu vas me dire qui tu est cette fois ?
-Viens, viens a moi
-Roh! change de disque s'il te plaît !
Les voix ont commencé à se déplacer en direction des deux tunnels derrière moi tout en répétant cette même phrase, qui commençait à m'énerver. Au bout de ce tunnel se dressait une énorme pièce très haute -Tellement haute que je n'en voyais pas le plafond- et extrêmement large. A quelque mètres devant moi s'étendaient des barreaux très épais. Ils s'étendaient de long en large de la pièce et malgré la forte lumière que dégageaient les torches, je ne voyais pas ce qui se trouvait derrière les barreaux.
Les voix reprirent, sauf que cette fois elles étaient très fortes. Je me mis les mains sur les oreilles tellement le bruit était assourdissant .
-Écoute moi. Tu as une grande destinée.
A chaque mot, le son des voix descendait.
-Il faut que tu me trouves.
-Bien, mais comment je dois vous trouver et qui êtes vous ? Ai-je demandé une fois de plus.
La voix ne me répondit pas. La lumière des torches faiblissait et lorsqu'il fit noir, je me réveillai.
Cette fois-ci je ne me suis pas réveillé dans une forêt mais bien dans un lit, pas le mien malheureusement.
Ne trouvant pas d'interrupteur pour allumer la lumière, je me suis dirigé vers les sons d'une conversation entre plusieurs personnes. Au bout de quelques pas, les bras tendus devant moi, j'ai fini pas atteindre la porte. Je décidai de l'ouvrir.
C'était un salon. Une table au milieu de la pièce à laquelle étaient assises les personnes qui m'avaient sauvé la vie du poulet rose transgénique. Il n'avaient pas l'air de m'avoir remarquer donc :
-Euh... Salut...
Ils m'ont regardé. Hitman m'a fait un rapide signe de la main. La fille m'a à peine regardé tandis que celui à la lance s'est avancé vers moi et m'a serré la main.
-Salut, moi c'est Mmimou, le gros costaud. Là-bas c'est Steve mais appelle-le Hitman si tu veux et la fille c'est Amayelle.
J'essayais de voir Amayelle de plus près mais Mmimou me barrait la vue.
-Dis-moi ce que tu faisais dans cette forêt sans armes. me dit Mmimou.
-Parce qu'il lui manque une case ! s’esclaffa Hitman.
Ce gars commençait à me pomper l'air. J'allais lui répondre lorsque j'ai vu son énorme épée à côté de lui. Elle m'en a dissuadé.
-Je viens de la ville de Thiers j'ai euh... posé ma main sur un obélisque et je me suis retrouvé dans la forêt.
Quand je me suis rendu compte de ce que je venais de dire, j'étais sur qu'ils allaient m'enfermer avec une jolie camisole blanche. Et pourtant, ils n'ont rien fait. Mmimou s'est retourné vers ses amis. Hhitman était tombé de sa chaise <> me suis-je dit tout en restant impassible à l'extérieur. La fille, Amayelle, s'est levée et elle s'est approchée de moi. Elle m'a regardé bizarrement. Elle avait de magnifique yeux bleus mais je n'ai pas eu le temps de l'observer plus car elle m'a agrippé le bras en me disant de la suivre. Je lui ai obéi.
Ils m'ont emmené devant une maison au centre du village. Hitman a cogné la porte et un homme d'une soixantaine d'années l'ouvrit. Hitman lui dit quelques mots et nous a fait signe d'entrer.
Là, l'homme m'a sorti toute une histoire comme quoi l'obélisque était une porte qui m'a emmené dans un autre monde, d'ailleurs je lui avais répondu un truc du genre <>mais il n'a pas ri. Bref il m'a dit que je ne pouvais jamais repartir chez moi, à cette nouvelle, bizarrement, je n'ai rien ressenti à part un peu de tristesse et de la honte aussi à cause de mon précédent sentiment.Tout aussi étrangement je me suis résigné à cette nouvelle et je lui ai demandé comment je pouvais gagner ma vie ici.
Sur ce il a appelé les trois personne qui m'ont sauvé la vie. Il leur a demandé de m'enmener à "maître Dayo".
En chemin vers ce Dayo, je n'ai pas ouvert la bouche. Je regardais mes pieds et rien d'autre, mes compagnons non plus ne disaient rien.
La maison de Dayo était grande. A croire qu'il était riche.
Nous entrâmes dans la maison sans frapper.
Quand j'ai vu ce fameux Dayo dans un premier temps, je me suis demandé s'il était humain, car il était super petit, vieux, et sa peau toute fripée avait une légère teinte verte.
-Maître Dayo... a commencé Mmimou.
-Je sais déjà pourquoi vous êtes là, approche Nogait
-Comment co...
-Comment je connais ton nom n'a pas d'importance .Assieds-toi par terre et donne moi ta main droite.
Je me suis exécuté, le vieux fripé me prit la main, ce qui n'était franchement pas agréable.
Là avec l'obélisque, le poulet rose transgénique et les voix dans mon sommeil, je pensais que je ne connaîtrais rien de plus effroyable mais je me trompais lourdement.
Maître Dayo ouvrit grand la bouche et il parla, mais ce qui était flippant c'est que sa bouche restait grande ouverte et les sons étaient très bien articulés



Un homme venu de l'autre monde accomplira de grandes choses.
Il tuera les seigneurs noirs de ce monde, ainsi que bon nombres de monstres,
la flamme sera sont ennemi ,
Du seigneur du vent il se lira, il portera le corps de ce dernier au combat,
Vaincre les seigneurs noirs, ainsi que son égal et empêcher le retour de la Mère des monstres il devra
Ou l'espèce l'humaine périra.

Le viel homme vert referma la bouche et nous demanda de partir.
Une fois dehors, une douleur à la poitrine me saisit. Elle était violente, tellement violente que je m'évanouis une fois de plus.

Fin du chapitre 3
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:52 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre 4: Entrainement et départ en urgence






Cette fois-ci je ne fis aucun rêve.J'ouvris les yeux en m'efforçant de me rappeler ce qui s'était passé avant que je ne perde connaissance encore une fois. Je tâtai ma poitrine au niveau de mon épaule gauche et j'y sentis quelque chose. Je me suis levé et j'ai ouvert la fenêtre et les volets pour laisser la lumière du soleil entrer dans la pièce et voir ce que j'avais. Sur mon pectoral gauche se trouvait un tatouage. Il représentait un oiseau avec les ailes replié sur son corps. La première chose qui me vint à l'esprit fut que j'aurais préféré un tatouage un peu plus viril, un truc qui fait plus guerrier quoi !
Une fois que j'avais fini de regarder ce tatouage, je me suis mis à m'habiller tout en me demandant ce que signifiait ce que m'avait dit le vieux fripé qui, d'ailleurs, ressemblait à maître Yoda dans Star Wars.
Apparemment, je n'étais pas le seul dans la maison car j'entendais du bruit venant du salon. Une fois habillé je m'y suis dirigé lorsque j'ai ouvert la porte, Amayelle était en train de finir de mettre un tee shirt blanc.
Je pensais : "Ouf heureusement que je ne suis pas arrivé trente secondes plus tôt, elle m'aurait tué! Quoique ça aurait pu valoir le coup...".
Cette fois, j'ai pu la voir de plus près, elle est plus petite que moi de deux ou trois centimètres, elle avait les cheveux châtain clair, un très beau visage et de magnifiques yeux bleus en plus de ses belles formes. Bref, elle est très belle.
-Salut ... me dit-elle
-Salut !
- Prends un petit déjeuner et retrouve-moi chez le chef du village.
Sur ce, elle sortit de la maison à vitesse grand V.
- On ne peut jamais parler avec elle ?
Je pris mon petit déjeuner vite fait et partis la retrouver chez le chef du village. Amayelle n'y était pas. Il y avait juste un homme un peu âgé et le chef du village qui me fit signe de les rejoindre.
-Bonjour...
-Bonjour. Me répondirent-t-ils
-Nogait, tu vas suivre monsieur Breuner.
-Euh... Oui mais pourquoi ?
L'homme me sourit et me répondit :
-Eh bien apparemment tu as un rôle important dans une prophétie. On ne peut pas te laisser te balader comme tu veux dans la nature sans savoir tous les dangers qui se trouvent dehors.
-Justement, j'aimerais en savoir plus sur cette prophétie.
-Tu va savoir tout ce que je sais mais suis-moi.
-euh...D'accord....
Je fis un signe de main au chef du village pour lui dire au revoir et suivis mon nouveau professeur.
-Tu vas avoir droit à des cours, compressés en quelques semaines, tu sauras tout ce que sait un Chasseur.
-D'accord, j'ai hâte de commencer!
Au début, je ne comprenais pas grand-chose de ce que M.Breuner m'expliquait. La logique de mon monde ne correspondait pas souvent avec celle de ce monde. J'ai fini par mettre de côté tout ce que je croyais logique et irréfutable et j'ai fait en sorte de croire sur parole tout ce que mon professeur me disait. J'ai ainsi appris que ce monde était constitué de trois continents et que dans ces continents, l'homme ne régnait pas en maître, mais que les hommes devaient cohabiter avec des monstres de toutes sortes.
Là, par contre, tout ce qu'il y avait à savoir sur ces monstre, je l'ai retenu sans trop de problème, par contre tous les trucs comme les noms des villes ou personnes célèbres, ça rentrait par une oreille et ça sortait par l'autre. Après des semaines à apprendre les coutumes les plus importantes de ce monde ainsi que l'alchimie de base (on peut faire des trucs intéressants avec des herbes et des champignons). Pour les prophéties il n’y avait pas grand-chose dessus, juste que les prophéties étaient inévitables dès qu'elles étaient prononcées. Elles se réaliseraient un jour ou l'autre et les prophéties ne se terminaient pas toujours pas super bien pour l'acteur principal.Ce qui ne me rassura pas du tout.
Mon professeur me fit passer une sorte d'examen final que j'ai passait haut la main, il ma dit que j'étais prêt pour la suite.
-Une suite, quelle suite ?
-Le maniement des armes bien sûr ! Tu ne vas pas partir dehors sans savoir te battre !
-Ah oui bien sûr quand est-ce qu'on commence ?
J'étais assez impatient d'essayer les armes.
-On dit tu ? Non pas on, moi et les armes ça fait deux !
-Alors qui va m'apprendre les armes ?
-Bah eux bien sûr !
Je regarde la direction qu'il pointe du doigt, c'était mes amis, Mmimou Hitman et la belle Amayelle!
-Yo minus !
Depuis quelques jours Hitman avait pris l'habitude de m'appeler "minus" et ça ne me plaisait pas du tout, mais je ne répondais rien à cause de sa carrure et de ses armes.
-Il paraît que tu veux apprendre le maniement des armes ? dit Mmimou
Je l’aimais bien ce grand gaillard, il était sympa avec moi bien et qu'il soit un peu impulsif ; je l'aimais bien.
-Et comment que je veux ! Me suis-je exclamé
-Allez, viens avec moi,c'est moi qui vais t'entraîner aux armes me dit Amayelle
Elle c’était adoucis envers moi ces dernier temps avant si elle me disait plus de deux mots en deux jours c'était un exploit ! Mais maintenant elle me parle aussi souvent qu'avec Mimou et Hitman.
On s’est séparés Mmimou, m’a souhaité bonne chance et Hitman aussi mais avec le "minus" qui me soule tant.
-On va commencer avec l'arc
- On ne peut pas commencer par le katana ?
-C'est moi le prof alors tu fais ce que je te dis !
-Ok M'dame!
Je pris l'arc que me tendait Amayelle. Il était recouvert d'écaille verte que je reconnais comme un arc en Rathian. Dès que je le pris en main je sentis une légère chaleur au niveau de mon tatouage.
-Allons y me dit Amayelle. Fais comme moi
Elle me montra comment se mettre en position de tir, m'apprit les base pour viser je tendis mon arc et tire ma première flèche qui rata de peu la cible.
-C'est plutôt bien pour une première flèche, recommence!
Je pris une deuxième flèche, je tendis l'arc et je tirai, cette fois ma flèche toucha la cible mais vraiment sur le bord.
A chaque flèches tirés je m'améliorai vite au bout d’une heure d'entrainement je touché mes cible dans le mille à chaque tir ou presque. Je me suis tourné vers Amayelle et devant ces yeux ébahis je souris
-Tu n’en crois pas tes yeux hein ? Avoue !
Elle sourit
-Non en effet.
Une fois remit de son étonnement elle me m'explique ce qui y avait a savoir sur les enduits
-Bon je crois que je maîtrise bien l'arc on passe au suivant ?
-Oui, tien prend ce katana
Je pis le katana qu'elle m'avait montré. Le manche et la garde était faite en os le fourreau lui était bleu avec des écailles solide mais beaucoup moins que celle en rathian qui compose l'arc que j'ai pris tout à l'heure. En fouillant dans ma mémoire je me suis rappelé avoir vu cette arme.
-C'est un katana Os Loup n'est-ce pas?
-Non c'est du Os Dragon me corrigea-t-elle.
Au moment où j'ai dégainé ma lame, mon tatouage chauffa légèrement pendant quelque secondes.Je n'y pretta aucune attention.
La tout comme l'arc j'ai maîtrisé cette arme avec une facilité remarquable je me suis entrainé deux heure durant lesquelles elle me fit affronter des mannequins et des giapreys capturés pour l'entrainement, je les ai tous éradiqués sans difficulté. Nous sommes passés à une lame plus petite une épée et un bouclier. Tout comme mes deux dernières armes, je les ai maîtrisées en très peu de temps, mais avec plus de difficulté que les deux dernières.
Mmimou et Hitman sont venu nous voir, Mmimou demanda a Amayelle comment ça se passait.
-Il euh... il est plus que doué… Il m’a complètement bluffé.
-A ce point? Pourtant il n’a pas l'air doué ce minus!
Là, je ne sais pas pourquoi mais j'ai vu rouge au mot minus, Hitman venait de m'insulter pour la dernière fois
-Tu vas voir qui est le minus !
Sur ce, j'ai chargé le katana Os Loup en main, Hitman dégaina sa GS tout en rigolant
-Tu crois pouvoir me battre Minus!
Mon tatouage chauffa encore plus, j'enchainai une série de coups mais la GS était large rendant difficile de passer outre. De plus, ses coups étaient très lourd, durs à bloquer. A sa dernière attaque la force de son arme me fit voler quelques mètres plus loin, déchirant mon tee shirt, mettant mon torse musclé à nu.
- Ah ah ! Tu na aucune chance contre moi minus !
D'un coup mon tatouage me brula je baisse les yeux pour voir de quoi il s'agit et là j'en croyais pas mes yeux le tatouage bougea, l'oiseau étendit ces ailes.Un frisson parcoura mon corps et je me sentit plus leger, plus détendu, sur de moi même .Je me suis relevé et j'ai foncé une nouvelle fois vers Hitman Il brandit son arme une nouvelle fois mais cette fois les mouvements de gros balèze était beaucoup plus lent que tout à l'heure je frappai une première fois, Hitman recula comme si mon coup était lourd et puissant. Je croyais qu'il fessait semblant pour se moqué de moi, en colère j'enchaine d'autre coups toujours plus rapide et plus fort Hitman ne faisait plus que se protégé il n'avait plus le temps pour m'attaquer.
Hitman tenta une attaque je l'ai vu arrivé au ralentit je l'ai esquivé facilement et d'un coup puissant je frappa le plat de sa GS au milieu de son arme, le coup lui fit perde son arme des mains et au passage, le coup cassa mon katana, il ne restait que le moitié de ma lame. emportais par mon élan je me suis retrouver derrière Hitman, je lui ai donné un coup avec le plat de ma lame par derrière les jambes le faisant chuter, je me suis ensuite placé d'un mouvement rapide au-dessus de sa tête et j'ai planté dans le sol le reste de ma lame jusq'à la garde à côté de sa tête.
Je plongea mon regard dans celui de Hitman et hurla:
-Ne m'appelle plus Minus !!!!
Tout le monde me regarda avec des yeux ébahis Mmimou avait la bouche grande ouverte.
-Euh...ok... Suffisait de me le demander gentiment.
Je n'ai pas eu le temps de m'excuser qu'un homme arriva en courant nous et en demandant de venir d'urgence à la maison du chef.
Nous nous y rendîmes en vitesse. Une fois arrivés, le chef placé sur le balcon de sa maison parla :
-Nous venons de recevoir un message d'aide de la part de la ville voisine, Gardine, des monstres attaquent la ville. Ils nous demandent de l'aide, nos chasseur, à savoir Hitman, Mmimou, Amayelle ainsi que nôtre dernière recrue Nogait, doivent partit le plus vite possible !

Fin du chapitre 4
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:52 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre 5: Départ et choc électrique !





Nous étions devant la maison du chef. Il venait de nous annoncer que la ville voisine Gardine était attaquée par des monstres.Une fois la foule dispersé le chef nous appella.
-Nogait, Mmimou approchez !
Mmimou et moi nous sommes donc approchés. Le chef nous a tendu à chacun un papier.
-Qu'est-ce que c'est ? Ai-je demandé
-C'est un permis me dit Mmimou qui, lui, avait reconnu le papier.
-En effet, ce permis vous permet de porter plusieurs armes. Et maintenant, Mmimou, emmenez le jeune à la forge et donnez ça au forgeron. Il donnera des armes au petit.
-Merci ! lui ai-je dit en prenant le permis et le papier pour le forgeron.
Je suis donc allé à la forge pendant que les autres retournaient chez eux se préparer. J'ai donné le papier au forgeron.
-Hum ce papier me dit que je dois te donner trois armes, quels types d'armes souhaites-tu?
-Un katana, un arc et une épée avec un bouclier.
Le forgeron rentra dans sa forge et ressortit avec la moitié de ma commande
-Tiens, voici un sabre caché, il est fait en nargacuga, ça, c'est un arc proéminence III. Il est fait en rathalos et voici une épée Vajra faite avec une corne de kirin. Je n'ai pas le bouclier qui avec la Vajra et je n'ai pas d'armure à ta taille.
-Bon, je ferai avec. Merci !
Je suis me suis équipé avec ces armes comme je le pouvais, j'ai mis mon arc dans mon dos, mon katana a ma taille et la Vajra à ma cuisse. Une fois équipé je me suis mis en route pour les portes du village.
Mmimou et Amayelle étaient déjà sur place. Mmimou portait des doubles lames sur son dos.Vu la couleur, c'était peut-être fait en ceanataur shogun et un arc dans son dos, il est vert comme celui de l'entrainement, certainement de la rathian.Il portait aussi une armure blanche avec une capuche, du khezu ma t-il dit.. Amayelle, elle, avait un bouclier et une épée tout fait en Yian garuga.Et une aussi violette que ces armes.
-Ah te voilà, manque plus que Hitman.
-Le voilà qui arrive. dit Amayelle.
Hitman portait un GS en carbalite et une armure rouge avec de grosse épaulettes et des rayures blanches.Quand je lui ai demandé il ma dit que c'était de l'hermitaur.
-Alors, on y va ? Nous dit-il.
-Allons y ai-je fait.
Et nous sommes partis.

On a marché pendant des heures, longeant la rivière où j'ai faillis me faire tuer par le Kut-ku, nous sommes aussi passés par la forêt.
Nous sommes finalement sortis de la forêt au bout de trois bonne heures. Dès les premiers pas en dehors de la forêt, il s’est mis à faire froid.
-Bbbrrrrrr… il fait froid dans le coin.
-On appelle pas cet endroit les montagnes enneigées pour rien. Me dit Mmimou.
-Ah bon parce que moi je ne vois pas de montagne et pas de neige !
Les énorme mains de Hitman m'attrapèrent la tête et me forcèrent à la tourner sur la gauche
-Et ça c'est quoi a ton avis ?
Sur ma gauche se trouvait un lac et derrière le lac se dressait de grandes montagnes recouvertes de neige.
-Ah ouais, autant pour moi...
-Il va bientôt faire nuit. nous dit Amayelle. Il y a une grotte un peu plus loin, on y passera la nuit.
Je n'étais pas contre un peu de repos après cette longue marche.
Au bout de quelques minutes de marche, je vis cette fameuse caverne. Je trouvais que la nuit tombait bien vite. Je levais les yeux au ciel et là je vis un truc bien bizarre.
-Euuh... c'est normal ça ? Leur ai-je demandé en pointant du doigt le ciel.
-Non, en effet… dit Mmimou.
Les nuages blanc devenaient noirs en quelques secondes et ce chargeaient d'éclairs.Rien de naturel.
-Vite! Il faut rejoindre la grotte tout de suite! Cria Amayelle qui courait déjà vers la grotte. Arrivés devant l'entrée, un groupe de giapreys se dirigeaientt vers nous.
-Et les giapreys, on les tue pas? demanda Hitman
-Pas le temps ! cria Amayelle
L'orage était au-dessus de nous. Trois giapreys s'approchèrent de l'entrée. Ils n'eurent pas le temps de rentrer car un éclair tomba pile devant l'entrée de la grotte, foudroyant les giapreys.
Les autres giapreys passèrent devant l'entrée de la grotte sans s'intéresser à nous.
- Pourquoi ils ne nous attaquent pas ? Ai-je demandé à Amayelle
Pour toute réponse elle plaqua sa main sur ma bouche pour me faire taire. Je lui fis signe que j'avais compris et elle retira sa main. On s’est approchés de l'entrée de la grotte à plat ventre.
Un hennissement assourdissant se fit entendre dehors devant nous. Je trouvais ça bizarre car d'après les cours de M.Breuner il n'y avait pas de chevaux dans ce monde.
Je me trompais ou du moins à moitié. Un cheval s'abreuvait dans le lac il était blanc avec des motifs noir le long de son corps, sa crinière était blanche et elle luisait. Il avait une corne sur le sommet de son crâne, et des yeux rouges. Il était magnifique mais il inspirait la crainte et la peur.
Amayelle nous fit signe de nous taire et de ne pas bouger. Mais ça a pas duré, je me suis retourné et j'ai vu Hitman en train de faire des mouvements étrange avec son nez, il était rouge à cause du froid. "Qu'est-ce qui se passe" ai-je dit d'un mouvement de tête à Hitman. Et j'ai eu ma réponse. Hitman éternua, sauf que quand Hitman éternue, ça s'entend de loin!
Le kirin fit volte-face. Il nous avait vus, c'était sûr.
-Sortez de là ! nous a crié Amayelle
On s’est exécutés et on a encerclé le kirin. J’ai dégainé mon Katana en narga, Mmimou ses doubles lames, Amayelle son épée et Hitman a mis la main à sa GS sans la dégainer.
On a foncé, je suis arrivé le premier sur le kirin. Je lui ai asséné un coup de mon katana sur son dos de toutes mes forces. J’ai cru que je m'étais cassé les bras.Mon arme rebondit.Son dos était super dur !
Je me suis remémoré mes cours. Le kirin tout comme les dragons anciens possèdent trois épaisses couches de peau extrêmement dure, je venais de passer au travers de la première couche de peu, mais les avait rebondit sur les deux autres.
Mmimou arriva à peine une seconde après moi, il frappa de ses doubles lames mais elles restèrent coincées dans son dos le kirin s'ébroua, sa corne se mit à luire des éclairs sont tombèrent autour de nous. Le kirin donna un coup de sabots sur Mmimou avec un telle force que le pauvre chasseur fut projeté dans le lac.
Le kirin se retourna et me chargea. Heureusement, Hitman se mit devant moi avec sa GS en garde mais le kirin frappa fort, Hitman recula de quelques pas sous le choc, le kirin poursuivit avec un énorme coup d'épaule qui projeta Hitman contre la roche, l'assommant sur le coup.
Je me suis écarté du kirin pour ne pas recevoir le même sort.
Amayelle fonça. Elle tenta de frapper la corne du kirin, ce dernier baissa la tête, esquivant le coup et chargea
-Non !! Ai-je crié
La corne percuta son bouclier envoyant Amayelle fut au loin qui s'écrasa contre la roche à son tour.
La colère montait en moi. J’ai senti les ailes de l'oiseau de mon tatouage s'étendre, et j'ai aussi senti une pression sur mon épaule gauche, comme si on posait une main un peu lourde dessus. Et là, je les entendis. Mes voix me parlèrent.
-Ne t'inquiète pas, petit, je suis avec toi.
J'ai senti une chaleur se répandre dans mon corps, j'ai sentit la peur quitté mon corps remplaçait par une incroyable sensation de bien être et de force.J'ai regardé le kirin. il bougeait au ralenti, j'ai foncé !
Le kirin abaissa sa corne prêt à me donner un coup de corne, au dernier moment je fis en petit bond sur le côté me retrouvant de profil par rapport au kirin. Sa corne était sans défense. J'ai frappé de ma lame en touchant la corne. Bizarrement en frappant la corne une grosse giclée de sang jailli des blessures sur le dos du kirin. Le cheval se mit sur ces pattes arrière en hennissant, sa corne se mit à briller, un éclair tombait à quelques centimètres de moi. Le souffle de l'impact m'envoya voltiger quelques mètres plus loin. Mes yeux me faisaient mal. Ils me brulaient.J comprit que ce tatouage me rendais puissant mais à quel prix ?Allez ai-je risquer de devenir aveugle si j’utilisai mon tatouage souvent ?Je me promit d'y réfléchir plus tard.

Le kirin se tourna vers Amayelle, qui était adossé au mur sans défense.
J’attrapai mon arc proéminence, j'encocha une flèche. Le kirin se tenait debout devant Amayelle. Il la regardait, sa corne commençait à briller, il allait lancer un éclair.
Je me concentra. Si je manquais ma cible, Amayelle y resterait.
- Calme-toi, petit. Concentre-toi. M’ont dit les voix dans ma tête.
Je tendis la flèche au maximum, prenant le temps de viser, et je tira. La flèche percuta la corne du kirin, la faisant volée éclats.
Le kirin hennis. Le cri était aigu, le kirin tituba mais ne tomba pas, du sang doré tombait de sa plaie à la tête, son corps se ramollit. On aurait dit qu'il avait perdu des kilos.
-Bien joué Nogait !
Hitman arriva en courant à la hauteur du kirin il le frappa avec sa GS de toute ses forces. La lame percuta le kirin mais cette fois-ci l'arme ne rebondit pas. La GS traversa la peau du kirin sur toute sa longueur. Mais ce dernier était encore électrique. Hitman reçu une décharge électrique le faisant battre en retraite.
Une flèche se planta dans la cuisse du kirin, c'était Mmimou qui avait repris connaissance et tiré une flèche.
-Je suis de retour ! cria t-il
Quant à moi, je marchai en direction du kirin. A chaque pas je décochais deux flèches qui firent mouche à chaque fois.
Arrivé à hauteur du kirin, je jetai mon arc au sol, dégainai mon katana, sautai sur le dos de la bête et y plongea mon katana entre les omoplates, jusqu'à la garde.
Le kirin tenta de marcher mais ma la pointe de ma lame s'était fichée dans le sol, clouant sur place.
Je me plaçai devant sa tête. Il me fixait avec ses yeux rouges. Je bouillonnais de colère contre ce cheval qui avait blessé mes amis, je mis ma main à mon carquois, sortis une flèche. Comme un poignard, je l'enfonça dans la blessure de sa tête ; là où dix minutes auparavant se trouvait une corne maîtresse de la foudre.
Le sang doré coula de la blessure de la bête. Une larme coula le long de ses yeux et la bête mourut.

Je me suis dirigé vers Amayelle pour voir comment elle allait, en chemin je sentis mon énergie partir les ailes de mon tatouage se replièrent et les voix s'arrêtèrent.Mes yeux ne me brulaient plus.
Amayelle était assise, appuyée sur la roche, elle se tenait le bras en écharpe vu la forme arrondit qu'il avait il devait être cassé.
-Bien joué ! me dit-elle Un peu cruel le coup de la flèche mais, bien joué
-Hum, et toi comment tu vas ?
-Attrape mon sac que j'ai laissait dans la grotte que je me soigne.
Je revins avec son sac, sortis une fiole contenant un liquide vert je le lui la tendis
-Merci.
Elle avala le contenu et fit une grimace, son bras trembla et craqua, ses os se remettaient en place.
-Pffff… regarde ça, mon bouclier est en piteux état…
En effet, le bouclier en garuga avait bien morflé durant la charge du kirin, mais il est toujours utilisable.
Elle se leva et nous somme allés rejoindre nos amis, qui s'étaient soignés. Mmimou me tandis les flèches et mon katana que j'avais utilisé sur le kirin.
-Merci lui ai-je dit.
-De rien.
Hitman était en pétard. Sa GS en carbalite était fissurée à l'endroit où le kirin l'avait chargée.
-Je m'en rachèterai une à Gardine.
-Alors qu'est-ce qu'on fait de lui maintenant ? Ai-je demandé en regardant le corps du kirin, il était magnifique, même mort. Je regrettais de l'avoir tué.
-On le dépèce bien sûr ! Il a pété ma GS et bien tant pis je vais m'en faire une nouvelle avec son corps !
Amayelle me tendit la corne du kirin
-Tiens, c'est toi qui l’as cassée, à toi de la garder.
-Merci.
Je me suis éloigné du cadavre pendant qu'ils le dépeçaient, car c'était vraiment dégueu. Une fois le kirin dépecé, nous avons dormi dans la caverne, et nous avons repris le trajet vers Gardine.
En chemin nous ne sommes tombés sur aucun monstre. J'ignorais si on sentait le kirin ou si on avait juste un bol énorme.
Nous avons traversé une forêt enneigée, à la sortie de cette forêt, nous apercevions au loin la ville de Gardine, elle était entourée de murs avec des balistes et d'autres armes de défense, il y avait aussi des petits villages en dehors des murs. Beaucoup était en feu. Des monstres volaient au-dessus de la ville certain piquaient au sol et remontaient, lâchant des hommes d'une grande hauteur, d'autre crachaient du feu.
-A vue de nez, il y a une dizaine de monstres, pas plus. Dit Amayelle.
-Euh… les gars… dit Mmimou tout en se frottant les yeux. Je rêve ou cette montagne bouge ?
J'ai tourné les yeux dans la direction qu'indiquait Mmimou, au début on avait vraiment l'impression que la montagne bougeait mais après m’être concentré j'ai finalement vu de quoi il s'agissait. J’ai lu un livre sur ce monstre gigantesque extrêmement dur à abattre.
-Un Lao Shan Lung ai-je dit avec un soupçon de peur dans la voix.
-Encore une journée chargée… a fait Mmimou
-On a écrasé un kirin, un lao ne posera pas de problème dit Hitman un sourire aux lèvres.
-Moi j'ai trouvé, qu'on a eu de la chance de battre le kirin… a dit Amayelle
-Bon on y va ? Ai-je demandé
-Oui ! Ont-ils répondus
Alors on a foncé!

Fin du chapitre 5
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:53 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

hapitre 6 : Chasse à Gardine !





La ville de Gardine était protégée par des murs extrêmement hauts avec des balistes, mais il y avait des villages en dehors de la protection des murs, plusieurs brûlaient.

Arrivés aux abords du premier village, je vis des petits singes roses qui pillaient les maisons à la recherche de nourriture. Je déplia mon arc, encocha une flèche et tira. Le pauvre conga mourut sans comprendre ce qui lui était arrivé. Un deuxième conga rugit, il était positionné sur le toit d’une maison une mandarine à la main. J’encochai une seconde flèche et tira. Si ma flèche ne l'avait pas tué, la chute du haut de toit l’avait achevé.
J'entendis un autre cri de conga derrière moi. Je me suis retourné, ce conga-là était beaucoup plus gros et il avait une crête sur sa tête qui ressemblait étrangement à une banane.C'était le chef de la bande, le congalala.
Le congalala fonça sur nous, je tirai une volée de flèches, imité par Mmimou, mais ça ne ralentit pas le congalala .Je dégaina mon katana tout comme mes amis, le congalala tenta de me donner un coup de griffe, que j'esquiva en faisant une roulade sur le côté. En me relevant, je frappai le singe au niveau de la patte avant droite, la peau du congalala n'était pas très dur comparée à celle du kirin. Pendant qu’Amayelle et moi occupions le congalala, Hitman et Mmimou le contournèrent. Le congalala se cassa des griffes sur le bouclier d’Amayelle.
A l'arrière, Mmimou sortit ses doubles lames et taillada la cuisse du congalala. Hitman sortit sa GS.
-Faite place derrière, siffla-t-il. Amayelle et moi comprirent ce qu'il voulait faire. On s'est donc reculés pour que le congalala se concentre sur Hitman. Le singe se retourna et tout ce qu'il vit, c’était une énorme GS s'abattant sur sa tête.
Le congalala rugit de douleur, il se mit sur ses deux pattes arrière et hurla. Son visage devint rouge. Hitman abattit sa GS une deuxième fois mais le congalala arrêta la GS à mains nues en claquant des mains de chaque côté de la lame d'Hitman. Il le fit tournoyer en l'air et l'envoya balader plus loin. Mmimou sauta sur le dos du congalala et l'enchaîna à une vitesse ahurissante .Le congalala se redressa et lâcha un pet, l'odeur était tellement forte que Mmimou lâcha prise, moi aussi je me suis écarté pour passer à l'arc en attendant que l'odeur se casse. J'ai vite compris que le congalala souffrait à chaque flèche plantée dans sa crête en forme de banane.
Une fois l''odeur disparu, on a pu revenir au corps à corps. En nous voyant arriver comme des dingues le congalala gonfla son ventre. Mmimou le frappa de toutes ses forces, sauf que son ventre était devenu dur comme de la roche. Lorsque je suis arrivé au ventre du congalala je frappai à mon tour de toutes mes forces mais pas sur son ventre, sur la patte droite du congalala qu'il avait posé sur le côté de son ventre. La force de mon coup brisa l'os du bras du singe. Ce dernier rugit de douleur, Hitman qui s'était posté sur le côté du congalala assena sa GS une fois de plus brisant les côtes de la bête. Il passa d'un bond rapide devant le congalala qui essayait de se relever, et frappa horizontalement la tête du congalala, la lame fit une énorme cicatrice à son visage et frappa plus violemment son épaule, la déboitant. Mais la bête ne tomba pas. Il tenta un dernier coup de griffe qu'Hitman balaya du revers de sa lame. J’en profitai pour sauter sur le dos du congalala, sortit ma lame Vajra et trancha la gorge de la bête. Le congalala tomba pour ne plus se relever.
Je récupérai mes flèches et nous sommes partis en direction des portes de la ville.

Arrivés près des portes de la ville, un autre monstre croisa notre chemin. Il était vraiment laid, il avait une forme de kut ku, il avait un bec épais mais pas super pointu, plutôt le genre de bec qui écrase les os plutôt que de trancher la chair. Il avait aussi au sommet de son crâne un cristal qui brillait, ses ailes étaient munies de pointes très pointues, son corps était recouvert d'épaisses écailles sauf sa queue qui était à nu.
-Il faut frapper sa queue, c'est son point faible ! dit Amayelle. Hitman ? Fracasse-lui le cristal sur sa tête. Il pourrait nous aveugler avec.
-Ok, ça roule. dit Hitman.
On s’est mis en position autour du gypéros. Hitman devant Mmimou sur un côté et Amayelle et moi derrière. Le gypéros attaqua Hitman, ce dernier fit un bond en arrière et asséna sa GS sur le crâne de la bête l'assommant à moitié.
-Pas très fute fute, la bête… constata Hitman.
Mmimou frappa les pattes du gypéros, Amayelle et moi frappèrent la queue sans relâche. Le gypéros claqua son bec plusieurs fois. Son cristal se mit à briller de plus en plus.
-Le cristal explose le Hitman, vite! cria Mmimou
Hitman releva sa GS mais n'eut pas le temps de de frapper. J'ai fermé les yeux pour éviter d'être aveuglé. Mmimou et Amayelle aussi, mais Hitman n'en eu pas le temps. Le gypéros allait frapper avec son bec lorsque que Mmimou frappa ses pattes pour attirer son attention. Le gypéros se retourna me balayant avec sa queue. Amayelle était suffisamment petite et la queue du monstre passa au-dessus de sa tête sans la toucher. Elle grimpa sur son dos et planta son épée dans le défaut de sa carapace faisant hurler le monstre de douleur. Hitman frappa le sommet du crâne du gypéros avec une telle violence que la tête du gypéros rebondit plusieurs fois entre le sol et la lame d’Hitman. Mmimou se mit à taillader la queue à tel point que le gypéros tomba. Il poussa un cri faible et ne bougea plus.
- Pfff ça n’a pas trainé !dit Hitman en s'approchant du corps
Hitman fut projeté en arrière par une inconnue.
-Eh mais qu'est-ce que tu fais, toi ! Cria Hitman. Mais sa colère redescendit immédiatement en voyant l'inconnue.
Cette fille était super belle, elle était plus grande que moi. Des cheveux blonds avec des yeux verts et de belles formes. Son armure la rendait encore plus attirante. Elle était équipée d'une armure que je reconnu comme du kirin, cette armure n'était pas très habillé, rendant cette fille que plus désirable.
-Je te sauve la vie. répondit-elle
-Ah euh ...ouais, merci
-Qui êtes-vous ? demanda Mmimou tout en avançant avec un grand sourire. Et en quoi lui avez-vous sauvé la vie?
Elle sourit à Mmimou
-Je m'appelle Cindy et ce gypéros n’est pas mort.
Amayelle fronça un sourcil.
-Vous êtes sûre?
-Absolument. Elle lança une pierre sur le monstre qui se mit à bouger et à se lever.
-Vous voyez ?
Sur ce, elle fonça sur le gypéros lui donna un coup de lance équipé d'un canon et appuya sur la gâchette. La force du tir explosa la cristal sur la tête du gypéros et lui brisa le crâne au passage.
-Venez ! nous dit-elle. Il y a d'autre monstre à l'intérieur de la ville
-Il reste quoi comme monstre ? Ai-je demandé
-Beaucoup, mais les plus importants sont le couple rathalos, rathian et on parle d'un tigrex qui attaque le nord de la ville.
- Ça en fait des monstres…
-Bon, on se sépare ! déclara Amayelle, Hitman vient avec moi, Nogait, Mmimou allez avec Cindy vous occuper de la rathian. on se retrouve vers le tigrex
- Ça roule ! dit Mmimou tout sourire
-Ok.
-Mais euh ça serait... commença à protester Hitman
Amayelle ne lui laissa pas continuer, elle l'attrapa par le bras et le tira dans la direction du rathalos.
-Bon, allons-y.

Nous nous somme dirigés vers le nord de la ville là où la rathian avait était réperée. En chemin, nous nous somme arrêtés près de la forge. J'ai pris une armure bleue, du ceanataur shogun disait l'étiquette reliée à l'armure.
Je l'enfilai en vitesse et nous sommes repartis. Nous entendions les cris de la bête, on se rapprochait.
-Elle est derrière ce mur. dit Cindy.
-On dirait, ouais.
Des cris d'homme se firent entendre de l'autre côté du mur.
Cindy ne chercha même pas à trouver une porte, elle pointa sa GL devant le mur et tira, le pauvre mur vola en éclat.
-Vite !
La Rathian était bel et bien là, il avait de nombreuses flèches plantées dans son dos, dans la zone non protégée par des écailles vertes.
Les cris qu'on avait entendus provenaient de l'homme devant la Rathian. Son arme était en morceau. On a foncé, pour porter secours à l'homme, mais la Rathian fut plus rapide. Elle lance une boule de feu qui carbonisa le pauvre homme.
Mmimou tourna sur la gauche pour escalader la tour de guet, de là-haut il pourrait tirer sur le dos sans défense de la Rathian.
Cindy déplia sa GL et frappa la Rathian à la tête pendant que je la contournais par derrière. La Rathian tenta de mordre Cindy, et pile au dernier moment, elle fit un bond en arrière, la mâchoire de la Rathian claqua dans le vide mais la GL de Cindy, elle, percuta de plein fouet la tête de la bête.
Mmimou du haut de sa tour de guet lança un objet rond et jaune. En touchant le sol, il explosa d'une forte lumière aveuglant la Rathian.
Cette dernière aveuglée et désorientée ne bougea plus. J'en ai profité pour frapper sa queue sans relâche, au bout de quelques coups les écailles protégeant la chair de sa queue volèrent en éclats. Cindy, elle, continua de marteler la tête de la Rathian. Elle lui avait déjà explosé les écailles de la tête.
Quant à moi, je n'arrivais plus à frapper la queue, car cette dernière bougeait très vite et me donna des coups qui à force m’épuisaient. J’ai rengainé mon katana, observé le mouvement de sa queue et j'ai sauté dessus, m'accrochant comme à une corde. J'ai dégainé ma lame Vajra, je l'ai posée là où ses écailles avaient disparu et j'ai commencé à scier sa queue. La Rathian hurla de rage, apparemment elle avait retrouvé la vue. Elle agita sa queue avec force, j'ai fini par lâcher prise, m'envoyant percuter le mur.Sa queue ne tenait plus que par un petit fil de chair
Elle tourna la tête vers moi, j'ai cru ma fin arrivée lorsqu’une flèche vint se planter dans l'œil de la bête. Cindy eut ainsi le temps de me rejoindre, de se placer devant moi et de lever son bouclier pour bloquer le jet de feu de la Rathian. D'un coup, la Rathian poussa un cri et s'étouffa avec son jet de flamme, dans son dos était planté une énorme flèche super large.
-Eh ! Les gars ! J'ai trouvé un joujou super là-haut ! Nous cria Mmimou.
C'était un baliste, sorte d'arbalète géante tirant des munitions tout aussi grande. Mmimou tira un autre carreau dans le dos de la Rathian, puis une troisième qui se planta dans la tête de la Rathian, la tuant sur le coup.

-Et voilà comment tombe la reine verte ! Chuchota Cindy.
-Hum… Quoi ? Ai-je demandé
-Rien… Allons voir le Tigrex.
-Non, on va retrouver Amayelle et Hitman
-Oui mais le plan…
-Je me moque du plan, on va les rejoindre point.
-Tu t'inquiète pour cette fille me dit-elle en souriant, c'est mignon.
-Pffff… N'importe quoi, je veux juste les rejoindre.
Ma réponse a juste eu pour effet de la faire sourire encore plus.
- Très bien, allons-y
Mmimou nous a rejoints et on est partis en direction du Rathalos.
Une fois arrivés, le combat n'était pas fini mais le rathalos n’était pas en forme. Son aile droite était cassée, il avait un œil en moins et sa queue ne tenait plus que par un petit bout d'écailles.
-Beurk… il pisse le sang de partout le monstre.
On n’eut pas le temps de faire grand-chose que Cindy fonça et enfonça sa GL dans la bouche du rathalos qui avait tenté de la mordre.La femme déclencha le Feu Wyvern de son arme qui explosa les organes du rathalos, la bête tomba morte.
-Tu auras pu faire pareille avec la Rathian !
-J'y avais pas pensé.
Amayelle me sourit.
-Vous allez bien ? Nous demanda-t-elle.
-Ouais la forme.
-Bon les gars, le Tigrex va pas mourir tout seul vous savez! Dit Hitman qui but une potion.
On s’est dirigés vers la zone où se trouvait le Tigrex. Arrivés devant la bête, cette dernière était occupée par d'autres hunters qui faisaient leur possible pour survivre, ils étaient tous blessés
-Reposez-vous, les gars on prend la relève ! cria Mmimou.
-Merci répondit l'un d'entre eux
Ils se sont repliés pour se soigner.
Je suis arrivé le premier, J'ai tenté de le frapper de mon katana mais il évita mes coups, il me donna un coup de griffe me projetant au loin, sans mon armure je serais mort.
Amayelle subit le même sort que moi, la voir voler comme ça ma mit en pétard, j'ai senti mon tatouage chauffer, l'oiseau déplia ses ailes, je sentis la fatigue abandonner mon corps pour laisser place à de la rage. J'ai fermé les yeux, j'ai fermer les yeux et je me suis concentré et quand je les ai ouverts, je voyais le Tigrex se mouvoir au ralenti. J'ai foncé une fois de plus, mais cette fois le Tigrex n'évita aucun de mes coups. Il tenta de m'aplatir avec sa patte mais j'ai fait un bond arrière et j'ai massacré la membrane qui reliait son aile, il ne pourra plus fuir.
Hitman en profita pour donner un coup violent sur la tête du Tigrex, il allait l'esquiver mais je lui ai donné un coup de lame dans la tête. De douleur, il décala sa tête sur le côté, la plaçant pile dans la trajectoire de la GS de Hitman. Ce dernier en rentrant dans la tête du monstre délivra un choc électrique sur le monstre. Mmimou taillada l'autre aile du monstre, Amayelle frappa sa patte arrière droite pendant que Cindy faisait de même avec la gauche.
Le Tigrex tenta de me mordre, je fis un énorme bond, tellement haut que je suis passé par-dessus la bête pour me retrouver sur son dos. J’ai planté mon katana entre ses omoplates, puis j'ai sorti ma lame Vajra et j'ai poignardé la queue du Tigrex. Hitman donna un autre coup avec sa GS qui d'après le bruit et sa drôle d'apparence, la mâchoire du Tigrex était brisée.
Le Tigrex se replia sur lui-même et tourna comme une toupie à une grande vitesse, nous projetant tous au loin.
Lorsque que je me suis relevé, je me suis rendu compte que ma lame Vajra était toujours plantée dans la queue du monstre. A mes pieds, il y avait un objet que j'avais bien étudié, pendant mes cours.
-Un piège à choc… ai-je murmuré, j'espère qu'il fonctionne.
J'ai posé le piège à choc à quelques mètres du monstre, j'ai appuyé sur un premier bouton, des piques sont sorties du piège et se sont enfoncé dans le sol. D’autres pièces se sont dépliées. Une fois assemblées, ça formait un cercle. J’ai levé la manette et un choc électrique a commencé à parcourir le piège.
-Attirez-le par-là ! Ai-je crié
Ils se sont exécutés. Le Tigrex chargea dans ma direction et lorsque qu'il posa la patte sur le piège, il fut paralysé. J’ai sorti de ma sacoche des sphères rouges que j'ai lancé sur le nez du Tigrex, elles ont explosé dans un nuage de fumé rouge que le Tigrex respira. Il bailla puis s'endormit.
-Bien joué!

Une cloche retentit dans toute la ville.
-C'est quoi ça encore ? A demandé Amayelle.
-Cette cloche est un signal, il faut tous qu'on rejoigne la place de la ville. Répondit Cindy
Sur la place principale de la ville se trouvait de nombreux hunters qui avait défendu la ville, certains blessés d'autre non.
Un homme prit la parole, certainement le chef de la ville
-Vous pouvez être fiers de vous! De nombreux monstre sont morts aujourd'hui, bien que nous ne sachions pas pourquoi autant nous sont tombés dessus. Reposez-vous, car demain une nouvelle menace nous tombera dessus
-Le Lao Shan Lung ? demanda un hunter un peu plus loin
Le chef du village fit signe que oui
-En effet, ce monstre gigantesque arrivera sur la ville demain en fin d'après-midi. Ce soir, vous vous reposerez, et demain nous nous préparerons à combattre, vos noms ne seront jamais oubliés. Vous deviendrez des légendes aux yeux de Gardine!
Des exclamations de joie se firent entendre sur la place.
-Pour affronter la menace, il nous faut quelqu'un ayant déjà affronté cette créature. Viens par-là mon garçon!
Un homme, avec une bonne carrure s'avança. Dans son dos, il portait deux lames extrêmement rares, des schismes éternels !
-Voici Habadon Rangoon ! Il a déjà combattu et repoussé un Lao Shan Lung, son expérience nous sera profitable, vous ferez ce qu'il vous dira d'accord?
Quelques oui fusèrent par-ci par-là.
-Bien, alors allez à la guilde. Vous y trouverez à boire, à manger et un lit. Ne veillez pas trop tard car demain sera une journée éprouvante!




Fin du chapitre 6
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:54 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre 7 :Lao shan lung en approche


Après la déclaration du chef de la ville, nous sommes tous allés à la guilde de la ville, pour s’y restaurer et y dormir. Il y avait tellement de chasseurs que nous avions dû prendre une chambre pour nous tous. Le lit était énorme, suffisamment grand pour nous. J'ai eu du mal à m'endormir, le Lao-Shan Lung m'inquiétait. "Comment vaincre une bête aussi énorme?" , et aussi a cause du fait qu’Amayelle, s'était endormit à côté de moi, et en bougeant dans son sommeil, elle avait posé sa tête sur ma poitrine. Mon cœur battait tellement vite et fort que je me suis demandé comment elle faisait pour se réveiller. J'ai quand même pu m'endormir.

-Nogait réveille-toi
J'ai ouvert les yeux pendant qu’Amayelle essayait de me réveiller, le sourire aux lèvres.
-Aller debout !
-Ouais j'arrive
Je regardai autour de moi, les autres étaient déjà levés, ils étaient descendus. J'avais l'impression d'avoir dormit a peine une heure.
Je suis descendu prendre un petit-déjeuner à la table de mes compagnons. En m'approchant je faillis rire devant le spectacle qui se déroulait devant moi.
Cindy parlait avec Amayelle tendit que Hitman et Mmimou dévoraient Cindy des yeux. Avant de m'asseoir, j'ai baissé ma tête entre celle de Hitman et Mmimou et leur ai chuchoté.
- Bavez pas, les gars.

Hitman tenta de me mettre une tape sur le bras, mais me suis esquivé et me suis assis a côtés d'Amayelle. Rangoon passait de table en table, pour donner des instructions aux hunters. Certain devaient amener des balistes à des endroits stratégiques, d'autres devaient monter des petites tours pour que les archers puissent viser le dos du Lao-Shan Lung qui se trouvait être son point sensible et d'autres étaient chargés de préparer la poudre et les boulets de canons pendant qu'un dernier groupe se mit à préparer le Dragonator. Le Dragonator est une arme de défense constituée d'immenses pieux. Si le Lao-Shan Lung veut passer par la ville, il devra franchir les avants poste, tous deux équipés d'un Dragonator faits de pieux en bois, et s’il arrive au murs de la ville, il aura droit a un autre Dragonator équipé de pieux en fer.

-Ok les gars, dit Rangoon, les dernières préparations sont finies. Équipe 1 et 2, rejoignez les postes de défense et préparez vous.
Les équipes 1 et 2 étaient toutes deux composées de 20 hunters épéistes et de 10 autres hunters qui s'occuperaient des balistes, canons et des Dragonators. L'équipe 3 (la mienne) est composée de 50 hunters épéistes et de 30 hunters pour les armes de défense. Je me suis approché de Rangoon.
-Tu crois qu'on va s'en sortir ?
Rangoon se mordit la lèvre inférieur. Il me regarda droit dans les yeux.
-Les premiers postes tomberont, quoi qu'on fasse, mais ça ralentira le monstre suffisamment pour le frapper au dos, s’il change de direction à cause de la douleur, ça sera gagné.
-Et s’il ne change pas de direction ?
-Alors il faudra continuer à le frapper. Le Lao-Shan Lung doit marcher continuellement car si il tombe au sol, il ne pourra plus se relever, la on aura le champ libre pour l'abattre.
-Et comment on fait pour le faire tomber ?
-Et bien il faudra...

Rangoon ne termina pas sa phrase car au loin le Lao-Shan Lung était arrivé aux premiers postes de défense. Des cris des hunters du premier poste se firent entendre jusque-là. Le bruit des canons et des balistes aussi. Le Lao-Shan Lung semblait insensible aux attaques des hunters. Quelques boulets de canons frappèrent son dos, le faisant réagir. Il leva la tête en direction de la tour située sur la droite de la barrière sensée arrêter le Lao-Shan Lung. Le monstre ouvrit la gueule et frappa la tour de bois la faisant s'effondrer. À côté de moi, plusieurs hunters fermèrent les yeux, un autre se mit à genoux et pria pour les âmes des hunters morts durant l'attaque de la tour. Rangoon Attrapa un immense cor et souffla dedans, c'était le signal, l'équipe 1 devait activer le Dragonator et se replier au deuxième poste de défense. Quelqu'un me tendit une paire de jumelle. Le Dragonator frappa le Lao-Shan Lung à l'épaule, l'arme se brisa au contact de l'épaisseur extraordinaire de sa carapace. Le monstre ralentit légèrement, mais poursuivit son chemin, d'un seul coup de tête il détruisit la barrière de bois pourtant épaisse, et poursuivit. L'attente était insupportable, Hitman et Mmimou faisaient les cent pas, impatients de se battre. Amayelle a côté de moi regardait le Lao-Shan, je voyais dans ses yeux un soupçon de peur, je me suis demandé si c'était la dernière journée que j'allais passer avec elle. J'allais lui parler, lui dire qu'elle comptait pour moi, mais les cris de hunters au loin me ramenèrent à moi, le Lao avait atteint le deuxième poste de défense. Les boulet de canons et les balistes rebondissaient sur ses écailles. J'espérais que le Lao ne dépasserait pas le deuxième poste bien que je n'y croyais pas vraiment. Après de longues minutes de combat, Rangoon sonna une nouvelle fois dans l'immense cor. Le Dragonator frappa et se brisa comme le précédant mais cette fois percuta la tête du Lao, le déviant de sa trajectoire et il s'écrasa contre la barrière. Il reprit ses esprits, et même sonné, il continuait de marcher. Les hunters du deuxième poste nous avaient rejoint. Rangoon s'avança tourna le dos au Lao-Shan et nous regarda pendant quelques seconde.

-Il arrive, il veut la mort, il l'aura !Archers et fusarbalétiers, montaient sur les tours et préparez vous. Lanciers, vous frapperez les pattes !Messieurs aux épées, aux marteaux et aux cors de chasse, cassez lui la tête, si on l'assomme et qu'il tombe il est mort ! Les autres, vous aurez une tache difficile et dangereuse, en effet, il faudra que vous vous positionniez sous le ventre de la bête, cet endroit est sensible, ses écailles y sont moins épaisses. Mes amis, peu importe comment cette journée se finira, vous êtes des héros, vous vous battrez avec force, la bête mourra écrasée par vôtre courage et par vos lames !
Nous avons tous levé nos armes et hurlé avec conviction.
Le Lao se trouvait à quelques mètre de nous et Rangoon lui tournait toujours le dos. Il dégaina ses Schismes éternels et fonça avec en hurlant :
- Allons-y !!!!

On a chargé. Les sons des cors de chasse nous donnaient de la force, la fatigue disparaissait, les tirs de baliste et flèches des archers sifflèrent au-dessus de ma tête. Je me suis glissé sous son ventre en évitant les énormes pattes du monstre, j'étais le premier arrivé, j'ai dégainé mon épée en Nargacuga, et j'ai tenté de l’enfoncer dans sa chaire mais la pointe a rebondi sur sa carapace, me causant une douleur au bras. Alors plutôt que de frapper avec la pointe, j'ai décidé d'y aller avec le tranchant de mon arme, frappant sans relâche. D'autres hunters se sont faufilés sous le ventre de la bête, j'en ai vu un se faire écraser par la patte du Lao. Rangoon se positionna à côté et frappa à une énorme vitesse le ventre. Chacune de ses frappes dégageait des explosions noires, je sentais la force de ses armes, le Lao aussi vu les cris de douleur qu'il poussait.
Je regardai autour de moi tout en frappant. À quelques mètres de moi, je vis Cindy avec un groupe de hunters frapper la patte arrière du Lao. À chaque frappe, elle tira une balle.
Devant moi il y avait Amayelle qui elle aussi frappait le Lao-Shan de toutes ses forces. À la hauteur de la tête du monstre se trouvaient Hitman et Mmimou, qui le frappaient aussi. Mmimou qui pour l'occasion avait pris une épée, une lame Titernia, frappa de toutes ces forces le dragon. Cindy et le groupe de hunters gunlanciers avec elle lâchèrent le feu des wyverns en même temps faisant volé en éclats les écailles de la patte du monstre. Ce dernier sous la douleur faillit s'écrouler, le bas de son ventre toucha le sol avec violence, l'impact me projeta en arrière, mon dos percuta l'un des pied d’une des tours de tir. "Déjà… On est déjà aux derniers postes de défense". J'étais sur le point de m'évanouir, lorsque des voix résonnèrent dans ma tête

-Debout mon champion, ton heure n'est pas encore arrivée. Aller lève-toi !

Mon tatouage me brûla, je n'ai pas regardé, mais j'en ai déduit que les ailes de l'oiseau s'étaient dépliées. La fatigue et la douleur s'envolèrent, je ne vis pas les mouvements du Lao-Shan au ralentit, mais je me suis sentit plus fort que les autre fois. Je me suis placé une fois de plus sous le ventre du Lao-Shan Lung. Cette fois je tapait tellement fort que ma lame traversait ses écailles, bien que mon katana s'abîmait au fur et à mesure que je donnait des coups. Le son d’un cor résonna, je suis sortit de dessous le ventre du Lao Shan, le Dragonnator de fer s'écrasa sur le lao, le métal se plia à quelques endroits mais ne se brisa pas. L'arme frappa le dos du Lao, explosant sa carapace, et traversant le corps de la bête. Le monstre s'écroula.
J'ai rejoint mes amis en courant.

-Héhé on a réussi, dit Hitman fier de lui.
-Il y a quand même eu pas mal de mort, dit Cindy d'une voix triste.
-C'est vrai, mais la ville est sauvée !
Mmimou et Rangoon s'avancèrent jusqu'à la gueule du monstre et Rangoon posa son pied dessus.
-Il était pas si terrible.
Mmimou perdit son sourire quand le Lao-Shan ouvrit les yeux, il ouvrit son immense gueule et les avala, lui et Rangoon !
-Non !

J'ai foncé, l'énergie de mon tatouage coulait toujours en moi, j'ai frappé comme un dingue lui crevant un œil puis l'autre, je lui ai même cassé la corne. Les autres hunters remit du choc commencèrent pour en finir, mais ils n'en eurent pas le temps.
La bête, qui avait l'air en forme, poussa d'horribles cris de douleur, elle tourna sur le dos, elle avait les pattes avant posées sur son ventre. Le Lao-Shan rehaussa sa tête sur le sol et cette fois mourut pour de bon, la gueule grande ouverte.
"Je n'en reviens pas, Mmimou et Rangoon sont morts."
J'entendis du bruit provenant du Lao, j'ai cru qu'il était toujours en vie, j'ai pris mon katana prêt à le tuer une bonne fois pour toutes. Mais je fus complètement abasourdi devant ce qui se passait sous mes yeux. Mmimou et Rangoon étaient en train de sortir de la gueule du monstre, ils étaient dégoulinants de... je sais pas trop quoi mais ça sentait mauvais. Rangoon s’enleva les entrailles du monstre qu'il avait sortit par accident. Quelqu'un sortit de la foule avec un déodorant pour Congalala.

-Bah alors on attend Mmimou ? Fit-il avec un énorme sourire.
J'ai explosé de rire, tout le monde derrière fit de même.
-Allez mes amis dit Rangoon, allons nous reposer, on viendra dépecez ce truc plus tard !
Tout le monde approuva et l’on s'est dirigé vers la guilde. Une fois arrivé on s'est reposés, restaurés, on a bu… Bref une petite fête.
Cindy discutait avec Hitman et Mmimou, Rangoon, moi et Amayelle de l'autre côté.
-Bon je vais me coucher dit Rangoon, bonne soirée et à demain !
Cindy Hitman et Mmimou nous dirent bonne nuit aussi. Il ne restait que moi et Amayelle, ainsi que quelques hunters trop saouls pour monter dans leurs chambres.
Amayelle me regarda, les joues un peu roses, peut être à cause de l'alcool. On s'est regardé un bon moment, puis elle s'est avancé vers moi.
-Amayelle je...
-Chut

On allait s'embrasser lorsqu’une vive douleur me prit au niveau de mon tatouage. J'ai hurlé et je me suis évanoui.

Fin du chapitre 7
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:55 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre 8 : Ils arrivent...


J'ai ouvert les yeux, je croyais que j'étais réveillé mais non, je me trouvais dans mon rêve avec les voix.Comme la dernière fois j'ai prit le tunnel qui se trouvé derrière moi.Une fois arrivée devant cette immense pièce séparé en deux par d'immenses barreaux de mon côtés il y avait des torches mais la lumière n'éclairai pas ce qui il avait de l'autre côté des barreaux qui ressemblait plus a un prison.
-Te voilà.
C'était les voix.
-Euh... oui, je suis là.Vous allez enfin me dire ce que vous me voulez ?
-Presque, il faut que tu me rejoigne
-Où ?
-Je me trouve a la Tour Blanche
-C'est où ?
-Tes amis connaissent le chemin.Vient à moi et je te dirai ce que j'attends de toi.
-Dites le moi maintenant s'il vous plait
-Non ici n'est pas le bon endroit pour te le dire rejoins moi vite
-C'est si urgent ?
-Oui vite vient à moi car ...il arrivent...
-Ils ? Qui ca ils ?
-Ton adversaire, le danger, la mort.
Un frisson me parcouru le dos.
-Qui est-ce ? des monstre ?
-...
-répondez moi!
-Je ne peux pas rester plus longtemps, va et rejoins moi rapidement.
-Tsss, vous avez intérêt a m'en dire plus quand je serai chez plus où.
-La Tour Blanche...
Les lumière faiblissaient, le noir me recouvré, je me réveillé.
-Debout feignasse !
-Hum...Hein ?
-Bouge tes fesses !
J'ouvris les yeux, tout doucement.Mmimou Cndy et Amayelle étaient dans la chambre
-Debout me dit Cindy, on a un cadeau pour toi !
Au mot cadeau je me suis complètement réveillé
-Cadeau ?
-Oui regarde ce qu'on ta apporté!
Une armure était posé sur la table.
-C'est pour moi ?
-Non ton cadeau c'est le mur derrière! Bien sur que l'armure est pour toi banane .
Je sourit.Je me suis levé aller a ma nouvelle armure.Elle était orange, avec des rayure bleu
-C'est du tigrex ?
-Oui les forgeron de la ville on bossé dur toutes la nuit pour fabriquer des armures à partir des monstres tués la veille.
-Wouha et vous ?
-Ouvre tes yeux on a des déjà nos armures dit Hitman en rentrant dans la pièce.
Mmimou et Hitman portaient tout deux une armure pourpre les écailles avaient l'air super épaisse.
-C'est ?
-Le lao que j'ai tué dit Mmimou
-Que l'on a tué dit Rangoon en entrant a son tour dans la pièce.
Lui aussi portait un armure en lao shan lung
-Pour avoir tué le lao Mmimou et moi on a eu le droit a deux armure lao shan chacun, je vendre ma deuxième dans une deuxième ville.
-Et moi j'ai donner ma deuxième a Hitman.
J'ai regardé Cindy, elle portait une armure en rathian, ca la rendait moins attirante que son armure kirin mais bon.Amyelle elle avait une armure en rathalos.J'ai croisé le regard d'Amayelle, elle a rougit, ce qui me fit me rappeler ce qui s'apprêté a avoir antre Amayelle et moi juste avant que je m'évanouisse.<<Foutu voix,z'aurai pas put arriver plus tard>>
-Aller vient mangé me dit-elle d'une voix plus douce que d'habitude.
-ok
Nous sommes descendus, la salle de la guilde était presque vide.en mangeant j'ai repensé a mon rêve.
-Il y a quoi a la Tour Blanche?
Ils m'ont regardé bizarrement.
-Personne ne sait vraiment
-Pourquoi ca ?
-Et bien cette zone est plus ou moins interdit m'éclaira Rangoon
-Et pourquoi ?
-Je sais pas trop c'est en rapport avec une vielle légende cette zone était déclaré interdite sous peine de mort.
-était interdit ?
-Oui l'interdiction a était levé ya quelques mois.
-Donc on pourraient y aller
Rangoon me regarda d'un drôle de regard mais répondit quand même
-En théorie oui, mais c'est pas conseillé peu de gens sont revenus de la la Tour Blanche et ceux qui sont revenue sont devenu fou.
<<Pourquoi les voix veulent -elle que j'aille dans un endroit aussi dangereux ?>>
-des gens y habite ?
-Bien sur que non !
J'ai regardé mes compagnons.
-Faut qu'on aille là-bas!
Hitman me regarda
-Et pourquoi on iraient risquer nos vies là-bas ?
-Parce que ...
Je me suis tut, je n'allais pas leur dire que des voix dans ma tête m'ordonne d'aller là-bas, ils croiraient que je serais fou.
-Parce que ? me pressa Mmimou
-Je dois y aller c'est tout.Je vous ai jamais rien demandé mais j'ai besoin de vous pour me montré le chemin.
Mimou et Amayelle se regardèrent
-Tu veux pas nous dire pourquoi ?
-Je....non désolé c'est personnelle je vous le direz une fois là-bas.
-Y aura de la bagarre ? demanda Hitman
J'ai repensé au danger que ma dit les voix
-Il y a de bonne chance.
-Alors je viens !
Mmimou releva les épaules
-Okay je vous suit
Amayelle et Cindy me firent oui de la tête, je le suit retourné vers Rangoon.
-Ah non compte pas sur moi !
-Aller vient !
-Non ! J'irai jamais là-bas mais t'inquiète pas on se reverra
-Comment tu sait ca ?
Il sourit
Je le sait c'est tout.
On c'est levé
-On y va alors ?
-Attend faut que j'aille me préparer avant. dit Hitman
-Ok rendez-vous aux portes de la ville dans deux heures.
Mmimou me prit par l'épaule
-Vient avec moi on va faire des courses.
-Des courses ?
-Oui tu verra.
Nous sommes aller à la place du marché, il m'arrêta devant une rangée de fioles.
-Tu sait ce que c'est ?
-Des bouteilles ?
-Des enduits pour ton arc
-Ils servent a quoi ?
-Différente chose.Ceux la servent a aiguisé la pointe de tes flèches elles perceront un monstre plus facilement, celle-ci améliore l'élément de ton arc.
-Comment on les fait fonctionner ?
-Je vais te montrer.
Il acheta les enduit et nous sommes aller dans un camp de tir a l'arc derrière la guilde.
-Passe ton arc
Je lui le tendit.
-Regarde
Il releva un cache sur la "branche" supérieur de l'arc, sous ce cache se trouvait un place de la taille d'une bouteille d'enduit.Mmimou déboucha la bouteille qui améliore l'élément de l'arc l'intérieur et replaça le cache.
-Regarde pour activer un enduit tu lève la sécurité et tu bande l'arc.Lorsque la point arrière de la flèche touche ce clapet sa l'ouvre et l'enduit se déverse sur la lèche.
En effet la pointe arrière releva le clapet et une petite goute de liquide tomba sur la flèche, cette goute s'agrandit, le liquide se répandit en une fraction de seconde sur toutes la pointe de la flèche la faisant briller.
-Ensuite tu tire.
La flèche fila et frappa la cible mais on lui d'une petite explosion de flammes, un petit torrent s'éleva réduisant en cendre la cible.
-Ah ouais quand même !
-Pas mal hein ?
J'ai hocher la tête récupéré mon arc, remit la sécurité et remit mon arc dans mon dos.Nous nous sommes rendus au point de rendez-vous.Tout le monde étaient là.
-Bon allons y.
-J'espère que l'on va pas mourir dans d'horrible souffrance. chuchota Hitman
-Y a pas à dire tu sait remonté le moral ! s'exclama Cindy.
Nous nous sommes mit en route.Après plusieurs heure de marche nous avons croisé des popos et autres herbivore mais pas de carnivore.
-C'est loin la Tour Blanche ?
C'est Amayelle qui me répondit
-Pas vraiment faut d'abord passé par la ville Ouaka, ensuite on auras quelques heures de marche et on arrivera a la Tour blanche.
-Et Ouaka est loin ?
-Non une heure de marche maximum.
Mmimou nous passa devant arc a la main
-Regardez devant vous au lieu de parler
Devant trois velocprey et un velocidrome foncé vers nous.Je dégaina mon arc mais utilisa pas mes enduits car ca en vaut pas le coup pour des preys.Mmimou et moi on a tirés une volés de flèches deux vélocipreys tombèrent les autres foncèrent sans d'arrêtés.Mmimou fronça un sourcil.
-Bizarre dit-il
-Quoi ?
Il ne répondit pas le premier vélocidrome fit un immense bond par dessus nous, il ne cherché pas a nous attaquer mais a poursuivre son chemin.Il ne continua pas longtemps car Hitman le coupa en deux en plein vol avec sa GS.
Le deuxième vélocidrome fonça vers Cindy qui le tua avec ces munition avant qu'il le la touche.Mmimou en fit au temps avec sonn arc.Le dernier vélocidrome se dirigea vers moi.Je sortit mon katana en Narga au dernier moment je fit un petit bon sur le côté et lança mon arme a l'horizontal la lame passa entre les mâchoires ouverte du monstre le décapitant.Je regarda le corp ensanglanté du velocidrome et remarqua un truc bizare, il était couvert de cicatrice sa queue était arraché et il a avait deux traces d'écormen griffe autour du corps, les autre velocidrome également.J'eus un frisson dans le dos, je me sentais mal l'aise, mes amis aussi au vu de leur regard.J'avais l'impression qu'on me regardé, qu'il aller arrivé un malheur, que j'allais mourir ?
Les voix résonnèrent dans ma tête.
-Fuit, ils arrivent , il sont là fuit !
-Il faut partir, vite !
C'était trop tard, un énorme rugissement se fit entendre de la forêt et c'était vraiment très proche.Un homme sortit de la forêt il s'approcha de nous.
-Qui... qui est tu ?ai-je demandé
L'homme sourit, il portait un arme blanche avec une teinte rouge, les écailles de l'armure semblait extrêmement dur, de grande ailes blanche se dressaient au niveau de sa taille.Au centre du plastron se trouvé un œil source de mon mal aise, maléfique, terrifiant, porteur de mort.Dans son dos il avait une énorme faux noir, elle semblait faite de la même matière que son armure mais en noir.
-Lequel d'entre vous vient d'un autre monde ?
J'ai regardé mes amis, comment pouvait-il savoir ça ?L'homme me regarda je put voir ces yeux par les fentes de son casque, ils étaient bleu.
-C'est toi !cria t-il
-Je... qui êtes vous ?ai-je demander encore une fois
-Peu importe.Vous allez tous mourir
Je posa la main a mon katana.
-Tu crois ça on est plus nombreux que toi dit Himant d'une voix peu assuré.
-Le nombre ne changera rien.
Il siffla, au son de son sifflement un rugissement retentit, le même que tout l'heure.Une bête sortit de la forêt, elle se déplaçait en quatre pattes, j'ai d'abord cru a une panthère, mais les panthère existe pas ici. J'ai vite vu que s'en était pas une, sa tête était bien celle du panthère mise à part ces quatre canine tellement grande qu'elle dépassaient bien de 5 centimètres de sa gueule.Les avant bras de ces pattes étaient protégés par d'énorme carapace, qui avaient l'air très solide et se terminé par des griffes longue et aiguisés.Du haut de ses épaules jusqu'au bout de sa queue sortait des piques, plein de piques, sa queue noir comme sa fourrure se terminé par de longue pointes hérissé.Et sur sa tête de panthère se trouvait deux longue marque rouge qui relié l'arrière de ces yeux jusqu'au haut de ses oreille.
-C'est quoi ce monstre? Je le connais pas .
-Pas étonnant ca fait 3 mois que son espèce existe.répondit l'homme en armure blanche sur un ton moqueur.
Il s'adressa au monstre
-Bagheera attaque les !
On a sortit nos armes prêt a défendre chèrement nos vies ! La bête grogna et se replia sur elle même, prêt a bondir. Il fit un bond gigantesque Il atterrit juste devant Cindy, elle leva son bouclier, le monstre donna un coups de griffe si puissant qu'il déchira le bouclier de Cindy et écarta son bras.Le monstre profita de l'ouverture et donna un coup d'épaule a Cindy, les pointes de son épaules percèrent son armure et s'enfoncèrent dans son corps et l'envoyant valser quelques mètres plus loin.

Hitman poussa un cri et fonça GS en main on dernier moment Bagheera fit un autre bond, cette fois au ras du sol mais a une vitesse ahurissante, j'ai eu du mal a suivre le mouvement.Il se plaça devant Mmimou qui n'avait pas eu le temps de rangé son arc et de prendre ces doubles lames.Le monstre frappa de ces griffe au niveau du genou la puissance du coup fi volée en éclats la pièce d'armure protégeant son genou.Mmimou cria de douleur et tomba a genou mais la bête n'en avait pas finit, emporté par l'élan de son coup il se retrouva derrière Mmimou, il donna un autre coup de griffe qui frappa de la hanche droite jusqu'à l'épaule gauche, il planta ses griffe dans son dos une nouvelle fois et ce mit sur ces deux pattes arrières soulevant Mmimou et le projeta vers le lac.J'étais terrifié par ce monstre et par le regard de l'homme en blanc.
La bête fonça cette fois ci vers Amayelle et au dernier moment fit un autre bond au ras du sol pour se placer devant Hitman.Ce dernier plaça sa GS en garde devant lui, le monstre emporté par son élan passa a côtés de lui mais donna un coup de queue, la force du coup fit replié les bras de Hitman, les pointes de la queue de Bagheera traversa la GS et l'armure de mon amis.Le monstre releva la queue ,les pointes toujours fichés dans l'arme et le corps de mon amis, il abattit sa queue violament au sol, brisant la GS de mon compagnons.

Il se tourna ensuite vers Amayelle d'un bond il se trouvé devant elle, Amayelle tenta de frapper de la pointe de son arme, mais voyant le coup venir il donna un coup de patte sans les griffe mais toujours avec force.Amayelle lâcha son arme sous l'impacte, le monstre tenta de la mordre au coup mais elle tendit son bouclier, la gueule du monstre tellement grande mordit dans le bouclier ses mâchoires se refermèrent sur les côtés du bouclier et l'écrasa de sa puissante mâchoire.Le bras d'Amayelle fut brisé, le monstre se mit sur ces pattes arrière et fit tournoyer sa tête et Amayelle par la même occasion.Elle hurla de douleur, son cri me fit l'effet d'une claque et me débarrassa de ma peur.J'ai fonçai vers le monstre qui relâcha prise et envoya Amayelle s'écraser contre un arbre.La bête planta ces griffes dans le sol et se ramasse.Je me prépara au bond qu'il aller faire, prévoyant d'esquivé son bond au dernier moment de le tuer d'un coup.Mais il ne sauta pas.Il ouvrit la gueule de la lumière commencé a éclairé le fond de corps, lorsque je compris ce qui aller ce passé, je mit tant bien que mal mon katana devant moi pour protégé mon cœur et mon cou, une main sur le manche l'autre sur le plat de ma lame pour avoir plus de force.Un rayon sortit de la gueule du monstre a la manière des gravios.Le choc me fit lâcher mon arme qui vint se coller sur ma poitrine et me fit décollé du sol me projetant de quelques mètres où un arbres arrêta mon vol.J'avais les yeux fermer aveuglé par l'intense lumière de son rayon.

J'essayais de reprendre mon souffle, j'entendis l'homme en armure blanche siffler.Je me suis demandé pourquoi, puits j'ai sentit le souffle de la bête sur mon visage.J'ai ouvert mes yeux, il était, là devant moi, la patte droite avait déjà enfoncé le bout de ces griffes dans ma joue.L'homme avait sifflé pour arrêté le geste de Bagheera.Il siffla de nouveau, le monstre claqua deux fois ces mâchoires au ras de mon visage et bondit ce plaçait au côté de son maître.
Je regarda mes amis tous blessé, peut être certains étaient déjà mort, la colère m'envahit tout ça c'est de la faute a ce gars, mon tatouage me brula, les ailes de l'oiseau se déplia, je sentit ma force se décuplé et ma fatigue disparaître.J'ai pris mon katana abimé et j'ai fonçai en hurlant de rage.
J'assena mon arme a l'horizontal et la l'homme en armure arrêta mon katana a main nu et avec une seul main !Je n'en revenais pas il avait arrêté mon arme d'une main et mon katana pourtant très aiguisé n'avait pas percé son armure.Il referma sa prise sur ma lame, et avec sa main droite attrapa la manche de sa faux.
-Non ai-je dit.
J'ai tiré de toutes mes force sur le manche de mon katana.Déjà bien abimé par le choc du rayon de Bagheera il se brisa, laissant la moitié supérieure de mon arme dans la main de l'homme en armure blanche, l'autre partie tomba au sol.Emporté par mon élan je fit un pas arrière et sa me sauva la vie.Enfin si on veut.
La faux me toucha elle transperça mon armure du haut de mon épaule gauche jusqu'au bas de mon genou gauche.La douleur était atroce et le fut encore plus car l'explosion de son arme, attribut dragon, me déchira la chair, touchant mes os.J'ouvris la bouche pour hurlé mais aucun son n'en sortit.
Je m'appuya sur ma jambe droite, ma jambe gauche étant blessé, je mit la main au manche de ma lame Vajra et je tenta de le frapper.Il prit sa faux a deux main, chacune posés a deux extrémité de son arme.Il repoussa mon arme avec le côté tranchant, positionnant le manche au niveau de ma jambe droite, je me rendit compte que le bout du manche était équipé d'une pointe.
-Toujours debout sale déchet ? cria t-il d'une voix sadique.
Il planta la pointe de son arme dans ma cuisse, me faisant tomber à genou.Il leva son arme prêt a m'abattre, je ferma les yeux pour ne pas voir la mort arrivé.Une voix retentit pas loin de là
-Grimmjow !!
J'ouvris les yeux, la lame de la faux se trouvé a quelques centimètres de mon cou.J'ai tourné le regard vers celui qui m'avait sauvé la vie cherchant un peu d'espoir.
-Quoi !? Hurla celui qui avait failli me tuer.
-Tu ne doit pas le tuer, pas maintenant elle te la interdit !
-Raaagh, pourquoi s'embêtés je pourrai l'achevé maintenant et l'histoire réglé !Le laissé en vie pourrai tout faire foiré !
L'homme qui approché avait une armure que je n'arrivais pas à identifier, il leva les mains.
-Je sais mais c'est comme ça, partons maintenant.
-Ok ok.
-Boyka !
C'était la voix de Hitman.
-Tien mais ne serai-ce pas mon chère frère ?
-Tu le connait ?demanda Grimmjow
-Ouais c'est mon frère, tu m'excuse une minute faut que je le salut.
Il attrapa son arme qui se trouve être un cor de chasse.Il fonça vers Hitman qui c'était mit a genou se tenant a sa GS brisé comme une canne.Arrivé a la hauteur de Hitman, Boyka donna un grand de cor de bas en haut, percutant la poitrine de Hitman le faisant décollé du sol et avant même qu'il ne retouche le sol, Boyka frappa une nouvelle fois touchant son frère a l'épaule et le propulsant contre un rocher.
-Tsss Je te retourne ce que tu ma dit, tu doit pas les tués !
Boyka rigola.
-Aller partons.
Grimmjow hocha la tête. et se retourna vers moi pointant un doigt dans ma direction
-Toi sale déchet écoute moi bien je suis Grimmjow Jaggerjack !Et a nôtre prochaine rencontre je te tuerai !
-A moins qu'il ne meurt ce soir dit Boyka
-Ta casser ma sortit !
-Désoler !
Sur ce il partirent, Grimmjow siffla pour que son monstre, Bagheera, les suivent.

Je tomba sur le dos.
Mes forces m'abandonnèrent, la douleur me faisant horriblement mal.Je tourna la tête vers mes amis tous étendus au sol, aucun de bougeaient.était-ils morts ?Je regardé Amayelle les larmes me monté au yeux, allais-je mourir avant d'avoir dit à Amayelle que je l'aimais ?Je ne veux pas mourir, pas maintenant.
Mes yeux se voilèrent, je ferma les yeux, une larme coula le long de mon visage.Sans doute la dernière qui coulera de mon corps...
Je ferma les yeux et perdit connaissance et cette fois ci c'était pas pour un rien
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:56 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Chapitre 9: Un peu d'histoire



J'ai ouvert les yeux.Mon cerveau ne réagissait plus, je n'arrivais plus à pensé a quoique ce soit.J'ai perdu une nouvelle fois connaissance.Quand j'ai reprit conscience, cette fois je put réfléchir.Une grosse boule lumineuse était devant moi.J'ai finit par comprendre que c'était la lune et que je regardé le ciel.Mon cerveau se réveillé petit à petit, je me rendit compte que j'avais un corps et que j'étais allongé sur le sol, les bras écartés.Je sentis in liquide coulé le long de mon corps, sur le côté gauche.Après un grand effort de volonté je suis parvenu a tourné la tête vers le côté gauche de mon corps.J'ai regardé sans trop comprendre, puis les information de ce que je regardé finirent pas arriver au cerveau.Je voyais du sang, beaucoup de sang.Tout le côté gauche de mon armure était en pièces.
Tout mes revenu en mémoire, l'inconnu en blanc, le monstre rapide, mes amis terrassaient par la bête, la faux noir de l'homme à l'armure blanche qui me frappa de son arme, l'attribut Dragon de son arme brulé ma chair, frappant les os et aussi la douleur.
Mes amis ?Je l'ai est cherchés du regard.Je l'ai est vu au loin aucun ne bougeaient.J'ai voulus me déplacer mais la douleur, s'éveilla d'un seul coup, me clouant au sol
A quelque mètres de là il y avait au sol le sac d'Amayelle, dans ce sac se trouve normalement les potions.Après un effort surhumain je me suis trainé en rampant jusqu'au sac, mes deux jambes étant gravement touché je n'avais pas d'autre choix, que de ramper au sol.Arrivé au sac je vida son contenu sur le sol, cherchant les potions.Plusieurs fioles verte étaient la.Il y avaient 3 potions, deux méga potions et quelques herbes médicinal.Je sentis que j'allais perdre connaissance une fois de plus, mais vu mes blessures c'est pas sur que je me vois le jour se lever.J'avala en hâte une méga potion, le breuvage avait un goût de médicament, dégeu quoi !La douleur me reprit, je regarda mes blessure se refermer, mais pas complètement, toute fois c'était suffisant pour que je reste conscient.
J'ai prit les potions et je me suis dirigé vers mon compagnons de voyage le plus proche.Le plus proche était Cindy, elle était adosser a un arbre, elle est consciente.En me voyant arrivé elle tapota sans force le plastron de son armure.Elle avait du mal à respirer.J'ai compris que le choc du monstre avait enfoncer son armure, bloquant sa cage thoracique l’empêchant ainsi de respirer normalement.Je tenta d'enlever les lanière de cuir qui attacher son plastron, mais mes mains trembler et je n'avais plus de force pour défaire ces solides attaches.
Une large épine se trouvait planté dans la cuisse de Cindy, je l'ai retiré, elle na pas bronché et je me suis servis du côté tranchant de l'épine pour sectionner les attaches du plastron qui tomba au sol.Elle respira a grand coup, laissant l'air entrée dans ses poumons.J'ai examiner ces blessures, elles étaient pas très profonde, son armure avait bien amortit le choc.J'ai décider d’appliquer des herbes, plutôt qu'une potion.
Une fois les premier soins appliqué je me suis dirigé vers un autre compagnons.Cette fois c'est Hitman qui était plaqué contre un rocher.Sa GS a côté de lui était en miettes.Les blessures de Hitman étaient plus grave, j'ai retiré son plastron pour regarder sa de plus prè.Quand j'ai regarder son genou,.Pour lui pas d'herbes mais une potion.Je releva la tête de mon ami et déversa le contenu de la potion dans sa bouche.Ces blessure se refermèrent, mais pas totalement non plus. et son genou ne reprit pas sa place mais je devais d'abord m'occuper de mes compagnons.
Je me suis ensuite dirigé vers Amayelle.Elle était adossé a un arbre, son poignet droit qui tenait l'épée était gonflé et bleu, son bras gauche par contre était brisé.Je la prit dans mes bras et je lui ai donner une potion, j'ai grimacé quand j'ai entendu les Os de son bras se remettre en place.J'ai déposer un baiser sur sa bouche et je me suis dirigé vers Mmimou qui se trouvait au bord du lac.La moitié de son corps était dans l'eau, je l'ai tiré de la, j'ai faillis vomir en voyant ses blessures, son genou était retourné, complètement a l'envers.Une large griffure barré de sa cuisse jusqu'à son tibia je lui est donner les dernier soins restant ses blessure se refermèrent un peu mais son genou ne reprit pas sa place.Je me suis dirigé vers Amayelle, je me suis adossé a l'arbre, j'ai prit Amayelle dans mes bras, et j'ai laissé la fatigue m'emporter.

Quand j'ai ouvert les yeux, je ne sentis aucune douleur.J'ai regardé autour de moi et j'ai compris que j'étais dans mon rêve avec les voix.
Je me suis dirigé dans le tunnel qui débouche sur la grande pièce, grande pièce qui était toujours séparé en deux par d'énorme barreaux telle une prison, la pièce était éclairé par des torches et les voix s’adressèrent a moi de l'autre côté des barreaux.
-Tu as failli mourir. on t-elle dit
-Sans blague.
-Je tes gardé en vie, j'ai accéléré la régénération de ton corps, quand tu te relèvera tu sera plus ou moins guéris de tes blessures.
-Comment ça plus ou moins ?
-Tu verra quand tu sera debout.Quand tu sera debout rejoins moi directement.
-D'accord et mes amis tu les as soignés aussi ? ai-je demandé
-Leurs blessures étaient certes grave mais les soins que tu leurs a donnés les on sauvés.Cépendant ils ne seront pas en état de voyager.
-Et je fait comment pour trouver la Tour où tu habite sans eux ?
-Je t'indiquerais le chemin.
-Vous voulez toujours pas tout me dire maintenant ?
-Non, par maintenant, rejoins moi vite.
-Me direz vous qui étaient les deux gars et le monstres qui nous on attaqués ?
-oui
La lumière des torches faiblissaient et je me suis réveillé.

J'ai ouvert les yeux.Je me trouvais dans un lit, la pièce était petite, sur la table de chevet reposés des vêtements en cuir.Je me suis levé pour regarder mes blessures.Elles étaient cicatrisés, mais je garderai des cicatrice la ou la faux de Grimmjow m'avais touché.En posant le pied au sol je sentit mes cicatrices m'élancèrent, je comprit ce que voulaient dire les voix par "plus ou moins".J'enfila vite fait mes vêtement et j'ouvirs la porte et d'après le bruit c'était certainement une taverne ou une guilde.

Arrivé dans la salle principal je vis quelques hunters parci parla discuté a voix basse.
-Nogait !
Je me suis retourné en entendant mon nom.L'homme qui ma appelé était autre que Rangoon !Je me suis dirigé vers sa table.
-Alors comment va tu Rangoon ?
-C'est à moi de te poser la question ! dit-il en souriant et en cherchant mes blessures.Comment se fait -il que tu sois toujours debout ?
-Je suis résistant faut croire.Que c'est -il passé ? Où sont mes amis ?
-Un villageois d vous a trouvé au sol, blessés.Il vous a ramener ici pour des soins.Mais ne t'inquiète pas tes amis sont certes en mauvaise état mais leurs vies sont pas en danger.
Je hocha la tête.
-D'accord.Et toi que fait tu ici ?
-J'étais de passage puis quand j'ai vu que c'étaient vous les blessés j'ai décidé de rester un petit moment pour savoir ce qui vous étaient arrivés.
-Si tu veux savoir ce qui c'est passé il faudra que tu vienne avec moi
Rangoon fronça les sourcils
-Et où ça ?A la Tour Blanche ?
-Oui ai je confirmé en le regardant dans les yeux.
-Très bien je viens
J' ai étais surpris de sa réponse, je m'attendais a ce qu'il refuse comme la dernière fois.
Captant ma surprise il me répondit qu'il avait envie d'y allez pour vérifier les rumeurs de ce coins maudit.
-Très bien on pars dans une heure ça te va ?
Rangoon ma dit que oui.
-Et mon armure ai je demandé ?
-Tu veux dire ce qu'il en reste, les forgerons on réparer ce qu'il pouvaient avec les peu de composants tigrex qu'il avaient.Il te reste que le plastron, gantelets et la taille.Si tu la veux va la chercher chez les forgerons.
-Okay merci.A dans une heure.

Quand j'ai ouvert les yeux, je ne sentis aucune douleur.J'ai regardé autour de moi et j'ai compris que j'étais dans mon rêve avec les voix.
Je me suis dirigé dans le tunnel qui débouche sur la grande pièce, grande pièce qui était toujours séparé en deux par d'énorme barreaux telle une prison, la pièce était éclairé par des torches et les voix s’adressèrent a moi de l'autre côté des barreaux.
-Tu as failli mourir. on t-elle dit
-Sans blague.
-Je tes gardé en vie, j'ai accéléré la régénération de ton corps, quand tu te relèvera tu sera plus ou moins guéris de tes blessures.
-Comment ça plus ou moins ?
-Tu verra quand tu sera debout.Quand tu sera debout rejoins moi directement.
-D'accord et mes amis tu les as soignés aussi ? ai-je demandé
-Leurs blessures étaient certes grave mais les soins que tu leurs a donnés les on sauvés.Cépendant ils ne seront pas en état de voyager.
-Et je fait comment pour trouver la Tour où tu habite sans eux ?
-Je t'indiquerais le chemin.
-Vous voulez toujours pas tout me dire maintenant ?
-Non, par maintenant, rejoins moi vite.
-Me direz vous qui étaient les deux gars et le monstres qui nous on attaqués ?
-oui
La lumière des torches faiblissaient et je me suis réveillé.

J'ai ouvert les yeux.Je me trouvais dans un lit, la pièce était petite, sur la table de chevet reposés des vêtements en cuir.Je me suis levé pour regarder mes blessures.Elles étaient cicatrisés, mais je garderai des cicatrice la ou la faux de Grimmjow m'avais touché.En posant le pied au sol je sentit mes cicatrices m'élancèrent, je comprit ce que voulaient dire les voix par "plus ou moins".J'enfila vite fait mes vêtement et j'ouvirs la porte et d'après le bruit c'était certainement une taverne ou une guilde.

Arrivé dans la salle principal je vis quelques hunters parci parla discuté a voix basse.
-Nogait !
Je me suis retourné en entendant mon nom.L'homme qui ma appelé était autre que Rangoon !Je me suis dirigé vers sa table.
-Alors comment va tu Rangoon ?
-C'est à moi de te poser la question ! dit-il en souriant et en cherchant mes blessures.Comment se fait -il que tu sois toujours debout ?
-Je suis résistant faut croire.Que c'est -il passé ? Où sont mes amis ?
-Un villageois d vous a trouvé au sol, blessés.Il vous a ramener ici pour des soins.Mais ne t'inquiète pas tes amis sont certes en mauvaise état mais leurs vies sont pas en danger.
Je hocha la tête.
-D'accord.Et toi que fait tu ici ?
-J'étais de passage puis quand j'ai vu que c'étaient vous les blessés j'ai décidé de rester un petit moment pour savoir ce qui vous étaient arrivés.
-Si tu veux savoir ce qui c'est passé il faudra que tu vienne avec moi
Rangoon fronça les sourcils
-Et où ça ?A la Tour Blanche ?
-Oui ai je confirmé en le regardant dans les yeux.
-Très bien je viens
J' ai étais surpris de sa réponse, je m'attendais a ce qu'il refuse comme la dernière fois.
Captant ma surprise il me répondit qu'il avait envie d'y allez pour vérifier les rumeurs de ce coins maudit.
-Très bien on pars dans une heure ça te va ?
Rangoon ma dit que oui.
-Et mon armure ai je demandé ?
-Tu veux dire ce qu'il en reste, les forgerons on réparer ce qu'il pouvaient avec les peu de composants tigrex qu'il avaient.Il te reste que le plastron, gantelets et la taille.Si tu la veux va la chercher chez les forgerons.
-Okay merci.A dans une heure.

.Je suis d'abors monté dans la chambre ou se trouve Amayelle.Elle dormait.A côté d'elle il y avait un autre lit ou repose Cindy.Je me suis assit vers Amayelle.Je l'ai regardé quelques minutes.Je l'ai embrassé et je suis partit.Je suis allez cherché mon armure à la forgerie, ces derniers mon proposé un marché, si je leur donner les débris de mon katana narga, il me donner une arme et je n'aurais pas à payé les réparations de mon armure.J'ai accepté le marché.Ils mon tendu trois katana, Le premier était un katana en fer, du nom de "Tranchoir avide" le deuxième était un katana rouge, fait avec des composant de rahtalos et d'un autre monstre que je ne connaissais pas, l'arme se nomme "claymore polie" et enfin une dernière armes en forme de faux je n'ai même pas voulus savoir le nom de cette arme.J'ai pris le claymore et je suis partit la ou on c'était donner rdv moi et Rangoon.
-Tu est prêt ? me demanda t-il en arrivant derrière moi
-Oui allons-y

Nous nous sommes mit en route, Rangoon me guida car je ne savais pas la route, je me suis demandé si les voix savaient que Rangoon serait la et qu'il me guiderais jusqu'à elles.Après quelques minutes de marche Rangoon me demanda ce qui c'était passé.Je lui est donc raconté l'arrivé d'un homme en armure blanche du nom de Grimmjow et de sa monstrueuse bête qui nous a proprement dérouillé.Rangoon me demanda de décrire le monstre et l'armure que portait Grimmjow.Il ne connaissait pas le monstre par contre il fronça un sourcil a la description de l'armure.
-Tu est sur de la description de son armure ?
J'ai affirmé que oui.
-Et bien mon vieux, tes pas tombé sur un marrant, d'après ta description ton gars la, Grimmjow, il porte une armure en Fatalis Blanc.
-Fatalis blanc ?
-Oui c'est monstre presque légendaire, peu de personne croiyent en son existence moi même jétais sceptique, mais si tu dit est vrai faut que je me lance a la recherche d'un fatalis et que je le tue.
Je lui est ensuite d'écrit l'arme en forme de faux noire.
Rangoon s'arrêta net en entendant le description de l'arme.
-J'aimerais vraiment pas le rencontré, un gars qui tue un fatalis blanc et noir c'est un tarré !
-Oh oui ai je confirmé, même dans ces paroles et son comportement on sens qu'il est complétement tarré !

Nous avons poursuivis le chemin en parlant, ou du moins j'ai écouté les nombreux exploits de Rangoon, nous avons traversé une forêt sans pépin.A la sortit de la forêt j'ai vu au loin l'imposante Tour Blanche, une tour immense et blanche montant jusqu'au ciel.On a pas mit longtemps pour arriver a cette imposante Tour, Rangoon frissonna lorsqu'il vit que aucune herbe ne poussé près de cette Tour, aucun monstres ne se trouvaient a proximité alors qu'ils devraient en avoir a profusions vu qu'il n'y avait aucun homme qui chasse dans ce coin.
-Je euh.... je vais pas plus loin moi, si tu as un truc a faire dans cette Tour tu le fera sans moi.
-Ok...A tout à l'heure dans ca cas
-Ouais si tu reviens un jour.....

Je me suis avancé dans la tour, une torche était allumé et posé sur un socle fixé au mur, je l'ai pris et j'ai avancé dans l'obscurité de la Tour.Pour le moment j'étais dans une sorte de tunnel comme dans mon rêve.Au bout de quelques minutes de marche je suis tombé sur un escalier e collimassion, vu qu'il n'y avait pas d'autre passage je l'ai pris.Cette escalier est interminable, je pense qu'il devait monté jusqu'au sommet de la Tour, mon moral chuta devant cette énorme escalier.L'escalade de la Tour me pris bien plusieurs heures, je fis une tonne de pause, je n'avais malheureusement pas pensé a prendre des rations de nourriture vu que la proximité de la Tour par rapport au village.Je ne croisa aucun monstres ou autre menaces.Au beau milieu de mes pensés je vis en levant au hasard les yeux la fin de l'escalier, je me suis précipité.L'escalier se termina par une porte en bois que j'ouvris en douceur.A peine entré dans la pièce de dégaina ma Claymore au cas ou un monstres me tomberait dessus.Je soupira devant le nouveau tunnel qui se dressait devant moi, mais je changea vite d'idée quand je reconnu ce tunnel comme celui que je vois dans mes rêves avec les voix.Je me suis mis à courir pour débouché dans la fameuse grande pièce ou les voix me parlais.Derrière les barreaux c'était le noir absolu tandis que de mon côté c'était parfaitement éclairé
J'ai attendu quelques minutes mais les voix ne se manifestaient pas.
Hé, oh ! ai-je appelé
J'entendis un grondement sourd, provenant de derrières les barreaux.
-Te voilà enfin !
J'ai fronçé un sourcil, les voix avaient pas la même intonations que d'habitude, elles semblaient plus....ancienne et grave.
-Alors ? Vous allez m'expliquait pourquoi je suis arrivé dans ce monde ?
-Oui...
J'ai attendu quelques secondes mais les voix ne semblaient pas vouloir réagir.
-Bon ba alors?je vous écoutes!
-Bien mais avant je veux que tu promette de ne pas m'interrompre pas une seul fois.
J'ai hocher la tête pour dire que j'étais d'accord.
-Il y à bien longtemps, avant que les hommes deviennent l'espèce dominante de ce monde, deux créatures, immortel, vivaient en liberté.S’ennuyant a mourir ils décidèrent de mettre leurs énorme puissance magique pour crée des créatures ainsi sont nés les premier dragon ancien et wyvernes..Nous vivions en paix avec nos enfants jusqu'au jour au la race des hommes est venu colonisé ce monde.Ma femme, La Mère des Monstres, voulait détruire ces envahisseurs, mais je lui ai demandé de pas le faire, elle accepta.Mais les hommes pour se nourrir chassèrent nos enfant, ma femme de rage voulus se venger sa colère corrompis nos enfant en faisant des monstre sanguinaire et cruel.Avec tristesse j'ai constaté que ma femme était devenu un monstre de haine.Elle aurait réduit ce monde a néant si j'avais pas décider d'aider les hommes a l'emprisonner.Avec certains des mes enfant qui n'avaient pas étaient corrompus par ma femme, nous avons battit avec les hommes une prison.Après une bataille monstrueuse j'ai finalement enfermé ma femme dans la prison et les hommes l'ont scellé, j'ai ensuite expédier avec mes dernières forces la prison dans l'espace.Nous avons ensuite cassé la clef de la prison en plusieurs parties que nous nous somme partagé avec les hommes, 4 morceaux pour moi et mes enfant et trois morceaux pour les hommes.Nous avions pour mission de cacher les morceaux de clef.Une fois les morceaux caché, je me suis moi même enfermé dans une prison car ma femme avait réussis a me corrompre.Mais les monstres les plus corrompus par elle ont décidés de la ramener parmi nous, ils sont à la recherche des clefs de la prison.Ils on réussis avec une pièce de la clef a communiqué avec leur Mère, cette dernière a fait venir un homme de ton monde elle la corrompus, la armé et lui a donner pour mission de te tuer et de trouver les les fragment de la clef.
-Pourquoi ?
-Car tu est mon champion et l'homme de la reine et son champion, vous chercherai tout les deux a trouver les objets de la clefs, de plus si vous voulez rentré dans vos monde il faudra que l'un de vous tue l'autre, aucun des deux ne peux rentré chez sois tant que l'autre vis.Le champion de l'arène est l'homme en armure et arme de fatalis
-Mais il est beaucoup plus fort que moi !
-C'est parce que lui il était armé par la reine mais toi je ne t'avais pas encore armé.
-Vous allez m'armé ?ai-je demandé
-Oui, attend une seconde.
Ma claymore s'envola et fila derrière les barreaux.Je sentit l'air autour de moi devenir lourd, puis sa se calma.Une épée repassa par les barreaux et s'arrêté en l'air a ma hauteur.
-Prend la!
Je me suis approché de l'arme, l'arme avait la forme d'un katana, le manche de l'arme était noir, le pommeau se terminé par une pointe, la garde de l'arme était une tête de lion, les yeux du lion étaient composés de saphir, la lame de l'arme sortait de la gueule grange ouverte du lion.La lame était d'une belle couleur rouge foncé.Je prit le katana d'un geste presque religieux.
-Voiçis la Lame de Valendil, c'était un grand chef, c'était le chef de la résistance contre le Mère des Monstre.La lame est peux passé d'un élément a un autre.Quand tu possèdera une pièce de la clef tu pourra utilisé un attribut élémentaire.
-A quoi ressemble les objet de a clef?
- Les morceaux que j'ai donner a mes enfant dragon, on fusionnés avec eux devenant des cornes de dragon anciens.
-Des cornes de dragons anciens !
-Oui mais pas tout les dragons anciens on des cornes pour objets, seul ceux a qui j'ai donner les objets.
-Et les objets donner aux hommes ?
Une carte passa à travers les barreaux de la prison.
-Cette carte représente l'endroit ou se trouve les objets, seul toi peux la lire.Autre chose ton tatouage viens de moi, avec la Lame de Valendil la puissance du tatouage sera décuplé
-Merci.
-Autre chose dans ton sac qua tu ?
-Euh rien une pierre à aiguiser, une potion et euh la corne d'un kirin que j'ai tué.
-Sors cette corne
Ce que je fit
-Hum c'est bien un fragment de la clef.Maintenant pars chercher les autres clefs!
Je commençai a faire demi-tour en pensant à comment j'aillais convaincre mes amis de venir avec moi, je me suis aussi demandé à quoi pouvait ressemblait les voix.
-Attend me firent les voix, tes amis sont au courant de tout, je leur ai parlé dans leurs sommeil, ils viendront avec toi si tu leur demande.
-Merci !
-Autre chose tu veux voir à quoi je ressemble ?
-Oui!
-Bien.
Le côté sombre de la pièce s'éclaira d'un seul coup.Au début je ne voyais qu'une sorte de tour mais en regardant plus haut je vis que cette tour était un perchoir, sur laquel tronnait un majestueux phœnix, je n'ai pas eu le temps de le regardé longtemps que l'obscurité est revenu sur la pièce.
-Maintenant pars
Je suis redéscendut cherché Rangon.
-Ah te voilà !Tes pas mort ?Me dit Rangoon content de me voir revenir
-Hé non, pas trop déçu?
-Sans plus dit il en rigolant
Et nous avons reprit le chemin du village
_________________


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 21:56 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

  • Chapitre 10: Une rencontre qui change une vie.

    Sur le chemin du village j'admiré mon katana.D'habitude je suis pas fan des lion mais la garde en forme de lion à la classe sur cette arme.Je passa le doight sur le tranchant de l'arme, la lame ma coupé alors que je l'avais a peine posé.Je sortit la corne du kirin, lz corne chauffa et des petit éclairs en sortit.Les éclairs se rassemblère et formèrent une boule électrique, cette boule s'enfonça dans la garde de mon épée.La lame emit des éclairs et je compris qu'avec des cornes de monstre je peut mettre un élément sur mon arme.En chemin je vit un peu plus loin un kut-ku.Je posa une main sur l'épaule de Rangoon pour lui montré le monstre.
    -C'est qu'un kut-ku j'ai la flemme de me battre contre une telle merde, soupira t-il
    -Pas moi, ce kut-ku m'avais mit la misère la première fois que j'en ai vu, je compte me venger !Attend moi la

    Je me suis dirigé d'un pas décié vers le kut-ku, j'ai ramasser un cailloux que je lui ai lancer dans la tête pour attirer sont attention.Il se tourna vers moi et fonça d'une façon aussi ridicule que dans mes souvenirs.J'activa le pouvoir de mon tatouage et je sentit que les voix avaient eu raison, mon tatouage était devenu beaucoup plus puissant.J'ai courru dans la direction du poulet, j'ai fit un bond énorme plus haut que le kut-ku, en l'air j'ai pivoté, dégainer la lame de Valendil et j'ai frapper sur son dos.Au début j'avais pensé que ma lame rebondiré mais elle trancha dans sa chair facilement, faisant volés toutes sa carapace sur son dos.Le kut-ku tomba de douleur.Il se releva péniblement et se tourna vers moi, il tenta de me donner un coup de bec, au dernier j'ai donner un coups de lame a l'horizontal tout en faisant un bond a l'arrière.Le coups trancha les deux oreilles du monstre.Ne le laissant pas de répit j'ai attrapé une ailes et je l'ai plaqué au sol.D'un coup de lame je la trancha.La monstre resta couché au sol à hurler de douleur.Je l'ai achever en plantant la pointe de mon arme dans sa tête.

    -Voilà j'ai finit ai-je dit en revenant ver Rangoon, nétoyant mon arme du sang du monstre.
    -En route alors ?
    -Ouais.

    Tout le chemin j’eus la sensation d'être surveillé, Rangoon ne remarque rien.Arrivé au village je me suis dirigé à la guilde pour voir mes compagnons.Je fut surpris de les voir en forme en train de boire un verre à une table.
    -Vous allez bien ? ai-je demander en arrivant
    -Ouaip ! On a la pêche ! ma répondit Hitman
    Tout les autres on affirmé de la tête.
    -Tu veux toujours allez a la Tour blanche? me demanda cindy.
    -non c'est bon j'y suis déjà allez avec Rangoon.
    -Tu as un nouveau katana ? me demanda Amayelle
    J'ai prit une grande inspiration et je leur ai tout expliqué.A ma grande surprise ils on décidés de m'aider.
    -Il est tard, allons dormir on verra ou on doit allez demain
    Il approuvèrent.

    Dans mon sommeil les voix me parlèrent, une de plus je me retrouver dans cette grotte, désormais familière.
    -Vous avez oublié de me dire un truc hier ?
    -Demain avant midi il te faudra être sur la plaine au nord a trois kilomètre proche d'une rivière.
    -Pourquoi ?
    -Un de mes enfant viens t'aider il sera la ba pour t'attendre
    -Mais pourquoi ne viens t-il pas directement jusqu'à moi ?
    Les voix se mirent à rire.
    -A ton avis comment vont réagir les habitant du village où tu est?
    -Ah....Il attaqueront ton fils, j'imagine
    -Oui maintenant par et oublie arrive avant midi.
    -Ok

    Je me suis réveillé dans la chambre de la guilde, je suis allez réveiller tout le monde pour leurs dire de se bouger.Quand je suis arrivé à la porte de cindy j'ai taper mais pas de réponse, je suis entrée dans la pièce mais j'en suis vite ressortit.Hitman et cindy se trouver dans le même lit, et quelques chose me dit qu'ils on pas fait que parler toutes la nuit.J'ai frappé a la porte une nouvelle fois, cette fois ca les a reveiller.Une fois tout le monde prêt nous nous somme mit en route.Mes amis avaient racheter des amres pour remplacer celles brisés par Bagheera, Amayelle avait prit une fusarbalète lourd, car sont bras blessé par bagheera ne pouvait tenir les choc des monstre lors d'une garde.En chemin nous sommes pas tomber sur beaucoup de monstres, juste quelques preys parci parla.
    Après deux kilomètre le vent commença a se lever, d'abord doucement mais plus on approché du but plus le vent était violent.Il faisais très très chaud aussi, la tension commença a monté dans le groupe, on s'entaient tous que ce vent et cette chaleur était pas naturel.Deux rugissement se firent entendre au loin.Je savais qu'on devaient allez la-ba.Mes compagnons me firent signe qu'ils me suivrais quand même.Arrivés a l'endroit prévu, deux monstre titanesque se battaient furieusement.Le premier était entièrement noir, sa tête et son corps me rappel un lion, deux large cornes plate se dresser sur sa tête tel une couronne.Deux large ailes sortaient de son dos, une aura enflammé entouré le monstre, des braises de feu était dégager par la bête.J'ai froncé un sourcil, ce monstre c'est une Lunas... quelques chose mais d'après les écrits elle est bleu pas noir.
    Les voix me parlèrent dans la tête alors que j'étais éveiller."Cette lunastra est une Dragon ancien corrompu par le Mère des Monstre, c'est un ennemies tue la et défend mon fil du vent !"
    J'ai regardé son fils du vent.Lui ressemblait typiquement a un dragon , sauf qu'il était entièrement recouvert de métal.Le vent souffler autour de lui.J'ai regarder mes amis.
    -Il faut défendre le kushale daora!

    Nous avons fonçais sur la lunastra qui nous voyaient pas arrivé par derrière.Quand je suis entrée dans son aura de feu, j'eus l'impression d'étouffer, la chaleur est insupportable!J'activa mon tatouage qui atténua la chaleur, dégaina ma lame de Valendil.Je la planta dans le ventre du monstre, en pénétrant sa chair une explosion noir déchira la chair a l'endroit ou mon arme l'avait touché.J'ai donc compris que par défaut mon arme a un attribut dragon.Je continua de lacéré le flanc du monstre cette dernière ne pouvait pas s'attaqué a moi ou mes amis car le kushala daora s'occupait de sa tête a grand coup de pattes.Les armes de mes amis avaient du mal a percer la carapace de la lunastra noir, en revanche les griffes du kushala et ma lame de Valendil y arrivaient très bien.La lunastra s'énerva, elles balaya de la queua mes compagnons, d'un coup d'épaule m'envoya valser plus loins.Elle donne un coups d'ailes dans la tête d'acier du kushala et profita du fait qu'il était a moitié assommé, elle crache son feu ardent sur le poitrail du kusha qui hurla de douleur.Une fois le torrent de feu finit elle donna une série de coups de griffe sur le poitrail d'acier bouillant et finit avec un coup de tête qui envoya le kusha s'écraser au sol plus loin.La lunastra se retourna ensuite vers moi et me chargea.D'un bond énorme je passe sur son dos et j'essayé de la frapper mais elle bougeait trop.Une de ses ailes me désarçona.La lunastra allez me tuer lorsque qu'un tourbillon de vent percuta de plein fouet la tête de la lunastra, envoyé par le kushala doara, l'assomant a moitié.J'ai profité de l'occasion pour planter ma lame dans une fissure de la corne de la dragonne anienne, l'impacte cassa sa corne.La lunastra hurla de rage mais s'envola pour s'enfuir.
    Nous sommes restés la a attendre de voir si la bête allez revenir nous attaqués mais non.Je me suis ensuite approché du kushala qui m'avais sauvé la vie.Arriva a sa hauteur ses yeux bleu me fixèrent.Une douleur me prit à la tête, c'était atroce mais la douleur passa vite.Une voix parla dans ma tête j'ai cru que c'était les voix mais non ca venait du kushala.
    "Aide moi ....

    Je ne savais pas encore que lui et moi seront lié à jamais....

    Fin du chapitre 10


_________________


Revenir en haut
Palassa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2011
Messages: 70
Localisation: A la guilde
Masculin Taureau (20avr-20mai) 猪 Cochon
Arme favoris: Katana, Arc, SnS, LB

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 22:45 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

J'adore toujours ta fic =° mais je veux la suite =D
_________________
"La vie ne s'invente pas, elle se vie"


Revenir en haut
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 22:55 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Je sais pas que l'aurais finit ^^
_________________


Revenir en haut
Batosay
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2011
Messages: 95
Localisation: sur le terrain de chasse
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon
Arme favoris: Katana,lance,SnS

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 22:57 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Bonne chance ce soir je n'ai pas le courage de lire toute ta fic désolé lol trop long mais le début est déjà très intéressant  
_________________
il n'y a qu'une chose a dire vive les nems !!!!!!!!!!!!!
et


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
pratigk
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 23:03 (2011)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres Répondre en citant

Pas grave si tu lit pas tout d'un coup^^
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:04 (2018)    Sujet du message: [Fic] La Mère des Monstres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le forum Monster Hunter Index du Forum -> Monster Hunter Freedom Unite -> Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com